skip to content
Tokyo 2020

Les triathlons font la part belle au suspense à Tokyo

La baie de Tokyo avait l'air majestueuse –  mais c'est surtout le sport lui-même qui a offert les scènes les plus époustouflantes lors de l'épreuve test en triathlon de Tokyo 2020.

 

Avec des disqualifications controversées, des arrivées très serrées et une nouvelle épreuve de relais mixte très acclamée, les triathlons qui se sont déroulés entre le 15 et le 18 août se sont révélés être les épreuves tests de Tokyo 2020 peut-être les plus fascinantes organisées jusqu'ici.

La première course, l'élite féminine, a fait la une des journaux du monde entier après que les Britanniques Jessica Learmonth et Georgia Taylor-Brown, qui s'étaient affrontées au même rythme tout au long du parcours, eurent décidé, sur un coup de tête, de se donner la main et de franchir la ligne d'arrivée ensemble.

Le moment de triomphe et de solidarité du duo a été annulé par le règlement de l'Union internationale de triathlon (ITU), lequel stipule que les concurrents ne doivent pas "finir dans une situation d'égalité artificielle où aucun effort n'a été fait pour départager les vainqueurs".

Le duo a donc été disqualifié, donnant l'or à Flora Duffy des Bermudes, l'argent à Alice Betto d'Italie et le bronze à Vicky Holland de Grande-Bretagne. Il s'agissait d'une épreuve officielle de qualification olympique mondiale de l'ITU.

La course s'est également distinguée par le fait que les organisateurs ont préparé des plans d'urgence pour la canicule actuelle à Tokyo. En effet, avec des températures supérieures à 30°C et un taux d'humidité supérieur à 80 %, les organisateurs ont choisi de réduire de moitié – soit 5 km – la distance de l'épreuve élite féminine et de donner le départ à 7h30.

L'épreuve élite masculine n'a pas été aussi controversée, mais tout aussi passionnante. Le Canadien Tyler Mislawchuk a remporté la médaille d'or au terme d'un sprint incroyablement serré contre le Norvégien Casper Stornes, qui avait quatre secondes de retard et a dû se contenter de l'argent. Le triathlète néo-zélandais Hayden Wilde, 12 secondes après Tyler Mislawchuk, a pour sa part décroché la médaille de bronze.

"Si vous voulez faire ça sur un parcours, c'est sur celui-là", a confié Tyler Mislawchuk par la suite. "Maintenant on sait comment se préparer pour l'année prochaine."

Comme si tout cela n'avait pas été assez palpitant, la toute nouvelle épreuve par équipes mixtes, qui sera disputée pour la première fois aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, a probablement été la meilleure de toutes, aboutissant à une incroyable photo finish, les vainqueurs ne l'ayant emporté que de huit centièmes de seconde.

International Triathlon Union

Dorian Coninx, capitaine de l'équipe française, a coiffé au poteau le Britannique Alex Yee pour la médaille d'or, tandis que les États-Unis ont décroché le bronze, à une seconde à peine des vainqueurs.

"C'était une énorme responsabilité et un grand stress", a reconnu Dorian Coninx concernant la pression d'être capitaine dans une épreuve au cours de laquelle deux hommes et deux femmes de chaque pays (femme-homme-femme-homme) nagent 300 m, pédalent 7,4 km et courent 2 km. "J'ai essayé de garder le plus d'énergie possible et cela a fonctionné, donc c'est incroyable."

La proximité de la course suggère qu'il pourrait s'agir d'un véritable temps fort des Jeux de 2020 à Tokyo, et le parcours a également été approuvé. Commençant et finissant dans le parc marin d'Odaiba dans la baie de Tokyo, il est utilisé depuis des années pour les Championnats nationaux du Japon.

International Triathlon Union

Les concurrents parcourent 1,5 km à la nage le long des plages de sable fin de la baie de Tokyo et de ses magnifiques gratte-ciels, avant de parcourir 40 km à vélo et 10 km en courant autour du quartier de la promenade ouest d'Odaiba (avec ses chutes d'eau et sa végétation luxuriante).

"J'aime ce parcours", a déclaré l'Américaine Summer Rappaport. "J'ai hâte de revenir l'année prochaine. C'était génial de pouvoir tester l'épreuve du relais avec ces athlètes."

"Je suis extrêmement fière des parcours qui accueilleront les épreuves de triathlon individuel, de relais mixte et de triathlon paralympique lors des Jeux de Tokyo 2020", a déclaré Marisol Casado, présidente de l'ITU et membre du CIO. "Nous avons travaillé d'arrache-pied avec Tokyo 2020 pour concevoir des parcours qui seront passionnants tant pour les athlètes que pour les spectateurs."

Et de poursuivre : "L'emplacement est parfait et c'est véritablement exaltant d'être en plein cœur de Tokyo, dans la baie d'Odaiba. C'est une formidable occasion de faire connaître cette ville incroyable au monde entier."

Le triathlon olympique masculin aura lieu le 27 juillet 2020, le triathlon féminin le 28 juillet et le relais mixte le 1er août.

back to top En