skip to content
Date
19 févr. 2006
Tags
Turin 2006 , Actualités Olympiques , Ski de fond , Italie
Turin 2006

Les supporters locaux sonnés par le titre italien du relais 4 x 10 km

Le relais 4 x 10 km de ski de fond était une épreuve très attendue, marquant des retrouvailles entre grands rivaux. Lors des quatre précédentes éditions des Jeux Olympiques, la Norvège et l’Italie avaient terminé premier et deuxième de l’événement, avec trois succès pour les Norvégiens et un pour les Italiens. Cependant, l’écart avait été infime lors des trois JO précédents: moins d'une seconde sur les 120 km parcourus.


Pourtant, les fidèles de la Norvège pensaient la course acquise d’avance. L’Italie, dans son propre fief, ne l’entendait pas de cette oreille.

Une surprise se dessinait dès le début de la compétition. Après la première manche, c’étaient les Canadiens qui prenaient la tête grâce à Devon Kershaw. La Norvège était deuxième tandis que l’Italie pointait à la cinquième place.

Les Canadiens perdaient pied par la suite et les Tchèques les remplaçaient en tête après la deuxième manche. La Norvège glissait à la troisième place, pendant que l’Italie restait coincée au cinquième rang. C’est alors que l’inspiration anima l’Italie : Pietro Piller Cottrer skia merveilleusement bien dans la troisième manche et signa la manche la plus rapide et la plus importante de toute l’épreuve.

Au moment de passer le relais, Cottrer avait permis à l’Italie de prendre la première place. Avant la dernière manche, les locaux disposaient d’une avance de 5,6 secondes non pas sur la Norvège, mais sur la Suède.

Le vent avait tourné pour les deux grands rivaux : l’Italie visait l’or pendant que la Norvège risquait de ne rien gagner. Non seulement les Italiens concrétisaient leur ambition en s’imposant avec plus de 15 secondes d’avance sur l’Allemagne, mais c’est la Suède qui terminait troisième. Les supporters norvégiens étaient abasourdis : leurs héros ne terminaient que cinquièmes.

back to top En