skip to content
Nigeria Football Team Getty
Date
03 août 1996
Tags
Atlanta 1996 , Actu CIO , Football

Les Super Eagles couronnés en football


Les grosses écuries que sont le Brésil et l’Argentine, avec leurs joueurs déjà célèbres, sont favorites dans le tournoi de football masculin. Le Nigeria, au contraire, se trouve dans un état catastrophique. Des troubles politiques sont venus perturber ses préparatifs pour les JO d’Atlanta et l’équipe nationale a même dû déclarer forfait pour la Coupe d’Afrique des Nations, avant que des litiges n’apparaissent pour savoir quels joueurs devaient représenter le pays aux Jeux Olympiques.

Ceci dit, les Super Eagles forcent le respect à l’international. Non seulement l’équipe nationale A a participé à la Coupe du Monde de la FIFA 1994, mais les jeunes ont gagné la Coupe du Monde U-17 de la FIFA un an plus tôt tandis que bon nombre de joueurs ayant contribué à ce succès font désormais partie de l’équipe A. Et malgré les préparatifs difficiles pour les JO, ils retrouvent vite leur cohésion et lancent leur tournoi par des victoires sur le Japon et la Hongrie.

Le revers face au Brésil dans le dernier match de la phase de groupes ne les empêche pas de se qualifier pour les quarts de finale, où ils battent le Mexique avant de retrouver le Brésil en demi-finales. L’avant-JO chaotique n’est alors plus qu’un mauvais souvenir et ils ont maintenant les yeux rivés sur une médaille.

Ils sont cependant vite freinés dans leurs ambitions quand le Brésil prend l'avantage 3-1 lors de la demi-finale et après un penalty raté par le Nigeria. Mais à un quart d’heure de la fin, une frappe lointaine de Victor Ikpeba fait mouche et à la dernière minute, Nwankwo Kanu inscrit un magnifique but qui remet les deux équipes à égalité. Ayant retrouvé leur confiance, les Nigérians visent maintenant la victoire. Kanu marque à nouveau en prolongation, ce qui permet au Nigeria de s’imposer 4-3 au terme d’une rencontre fascinante et de s’adjuger une place en finale.

Plus qu’une victoire face à l’Argentine, et la médaille d’or est à eux. Le défi est de taille, surtout quand Claudio López donne l’avantage aux favoris en début de rencontre. Les Nigérians ne baissent toutefois pas les bras et Celestine Babayaro égalise. Quand Hernán Crespo remet l’Argentine en tête sur penalty, les Super Eagles répliquent à nouveau, cette fois par l’intermédiaire de Daniel Amokachi.

À deux minutes du coup de sifflet final, le Nigeria obtient un coup franc dans une zone dangereuse. Le ballon revient dans les pieds d’Emmanuel Amunike, entré en cours du jeu, qui envoie le ballon dans les filets brésiliens pour sceller le sort de cette partie remarquable. Arrivée dans un état désastreux, l’équipe du Nigeria repart avec le titre olympique.

Equipe du Nigeria Getty
back to top En