skip to content
Date
14 févr. 2017
Tags
JOJ , Actualités Olympiques , Curling , Lillehammer 2016

Les stars des JOJ montrent la voie aux curleurs qui se préparent pour le double mixte à PyeongChang

Alors que le double mixte en curling se prépare à faire son entrée sur la scène olympique à PyeongChang en 2018, revenons sur les deux épreuves mixtes qui ont été organisées il y a douze mois aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lillehammer 2016…

Dans un an, les Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 proposeront pour la première fois un tournoi de double mixte en curling. Cette épreuve, qui fera à cette occasion ses grands débuts aux Jeux Olympiques d'hiver, a néanmoins déjà été inscrite à deux reprises aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ).
 
La compétition se déroulera sur le même type de pistes que les épreuves de curling disputées habituellement, mais elle sera agrémentée de quelques différences notables. Les équipes seront donc composées de deux joueurs – un homme et une femme, sans remplaçant. Chaque équipe aura six pierres à disposition au lieu de huit, et l'une d'entre elles sera positionnée sur la ligne centrale avant le début de chaque manche.

Il y a douze mois à Lillehammer, le tournoi avait donné lieu à de nombreux faits marquants, tandis que garçons et filles originaires de différents Comités Nationaux Olympiques unissaient leurs forces pour disputer le double. 

Les équipes avaient été constituées par le comité d'organisation de Lillehammer 2016 sur la base du classement final de la compétition par équipes mixtes afin de parvenir à un juste équilibre. Les tandems ainsi formés avaient eu suffisamment de temps pour s'entraîner et faire connaissance. Cette formule particulière avait été pensée de façon à compléter le programme "apprendre et partager" proposé dans le cadre des Jeux, lequel entend faire des JOJ une expérience pédagogique pour les athlètes. 

Des associations intéressantes avaient ainsi vu le jour pour les 32 équipes en lice dont les membres avaient bien souvent dû surmonter la barrière de la langue. 

IOC

"Nous avons beaucoup communiqué avec les mains", avait expliqué le capitaine de l'équipe britannique, Ross Whyte, qui s'était retrouvé associé pour l'occasion à la première joueuse de l'équipe chinoise, Yu Han. "Mais comme le curling est un sport universel, nous nous sommes bien entendus." 

Ross Whyte et Yu Han avaient atteint la finale, où ils avaient affronté la Japonaise Yako Matsuzawa et le Suisse Philipp Hoesli, qui, du haut de ses 14 ans, était le plus jeune joueur du tournoi. Philipp avait déjà à son actif une médaille de bronze remportée avec ses coéquipiers dans l'épreuve par équipes mixtes, tandis que Yako était vice-capitaine de l'équipe japonaise victorieuse d'une seule de ses sept parties. 

Le tandem avait bien fonctionné néanmoins puisqu'il avait réussi à s'imposer 11 à 5 face à Ross Whyte et Yu Han pour s'adjuger l'or. Yako Matsuzawa était ainsi devenue la première joueuse de curling japonaise à décrocher une médaille olympique. 
IOC

"Je suis ravie car au final, j'ai eu la médaille que je voulais vraiment", avait-elle confié à l'issue de la rencontre.

Quant à Philipp Hoesli, il avait déclaré : "C'est fantastique. Je suis si heureux, je ne peux même pas y croire."

Dans un an, ce sont deux autres curleurs qui laisseront eux aussi éclater leur joie lorsqu'ils fêteront les deux premières médailles d'or des Jeux Olympiques en double mixte.
back to top En