skip to content

Les stars des JOJ à suivre en 2021

OIS
Date
14 janv. 2021
Tags
Actualités Olympiques, JOJ
Avec une série d'événements sportifs majeurs au calendrier pour 2021, olympic.org met en avant quelques anciennes stars des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) qui pourraient briller au cours des 12 prochains mois.

Kaylee McKeown

La nageuse australienne Kaylee McKeown était en grande forme à la fin de l'année 2020, battant le record du monde du 200 m dos et réalisant le deuxième meilleur temps de l'histoire sur 100 m dos. Elle semble maintenant prête à profiter d'une grande année en 2021. La jeune athlète de 19 ans, qui avait remporté quatre médailles aux JOJ de Buenos Aires 2018, a déjà fait sensation au niveau de l'élite en remportant l'argent sur 200 m dos aux Championnats du monde de 2019, et elle s'avère aujourd'hui l'un des éléments les plus prometteurs de la natation.

YOG Getty Images
Anthony Ginting

La star montante du badminton Anthony Ginting a commencé l'année 2020 en remportant le Masters d’Indonésie en janvier, décrochant ainsi son troisième titre du BWF World Tour, puis il a fait partie de l'équipe indonésienne qui a triomphé aux Championnats d'Asie par équipes en février. La pandémie de COVID-19 a ensuite mis un terme à sa saison, mais le médaillé de bronze des JOJ de Nanjing 2014 aura pour objectif en 2021 de reprendre là où il s'est arrêté, puisqu’il vise ses premiers Jeux Olympiques à Tokyo.

YOG Getty Images
Duda

Eduarda "Duda" Lisboa, championne de volleyball de plage des JOJ de Nanjing 2014, est de plus en plus forte depuis qu'elle s'est associée avec la médaillée d'argent olympique et ancienne championne du monde Ágatha Bednarczuk en 2017, et le duo sera parmi les favoris pour la médaille d'or aux Jeux Olympiques de cette année. Ensemble, elles ont remporté la finale du prestigieux FIVB World Tour à Hambourg (Allemagne) en 2018 et ont également remporté l'épreuve test olympique à Tokyo en 2019. Bien que la pandémie de COVID-19 ait interrompu leur saison 2020, elles ont quand même réussi à décrocher l'or au tournoi King of the Court à Utrecht (Pays-Bas) en septembre 2020 et sont sorties vainqueurs du circuit brésilien en remportant trois des cinq épreuves. Elles commenceront donc l'année 2021 en beauté.

YOG Getty Images
Viktor Hovland

Après avoir remporté deux épreuves du PGA Tour et s'être hissé à la 14e place du classement mondial en 2020, le golfeur norvégien Viktor Hovland semble bien placé pour tenter de remporter des honneurs encore plus importants en 2021. L’athlète de 23 ans visera un premier titre majeur lorsqu'il se présentera au Masters en avril – après avoir été couronné amateur au tournoi de 2019 – tandis qu'il devra également se mesurer au championnat de la PGA en mai, à l'US Open en juin et à l'Open Championship en juillet, avant d'arriver à Tokyo pour les Jeux Olympiques. Hovland, qui devrait également faire ses débuts en Ryder Cup en septembre au sein de l'équipe européenne, était passé tout près de remporter une médaille aux JOJ de Nanjing 2014 (il s’était s'incliné lors d'un playoff pour la médaille de bronze), mais il a parcouru un long chemin depuis et devrait poursuivre son impressionnante progression en 2021.

YOG Getty Images
Frédérique Matla

La star néerlandaise de hockey sur gazon Frédérique Matla a terminé l'année 2020 en grande forme dans la FIH Pro League, marquant des buts lors des victoires contre la Grande-Bretagne en octobre et la Belgique en novembre. Alors que les Pays-Bas occupent la tête du classement avec sept victoires en huit matchs, l’athlète de 24 ans, qui avait remporté l'argent avec l'équipe néerlandaise aux JOJ de Nanjing 2014, pourrait bien connaître le succès en Pro League et aux Jeux Olympiques en 2021.

YOG Getty Images
Jordan Díaz

Sa saison 2020 ayant été perturbée par la pandémie de COVID-19, le Cubain spécialiste du triple saut Jordan Díaz cherchera à retrouver sa forme de 2019 lorsqu'il reprendra la compétition cette année. Son saut de 17,14 m, qui lui avait valu la médaille d'or aux JOJ de Buenos Aires 2018, aurait suffi pour lui permettre de décrocher la quatrième place dans la finale olympique de Rio 2016. En 2019, il a amélioré son record personnel à 17,49 m – à seulement 1 cm du record du monde junior de Volker Mai, qui avait été établi en 1985. S'il parvient à retrouver cette forme en 2021, il est fort probable qu'il se retrouve sur le podium olympique à Tokyo.

YOG Getty Images
Iga Świątek

Lorsqu'elle reviendra sur les courts cette année, la star polonaise du tennis Iga Świątek cherchera à poursuivre sur sa lancée après une année 2020 historique. Le triomphe de la jeune athlète de 19 ans au tournoi de Roland-Garros en octobre a fait d'elle la première joueuse de tennis polonaise à remporter un titre en simple du Grand Chelem en battant Sofia Kenin en finale, la plus jeune championne de simple de ce tournoi depuis Rafael Nadal en 2005 et la plus jeune championne de simple féminin à Roland-Garros depuis Monica Seles en 1992. Iga Świątek, qui avait remporté l'or en double aux côtés de la Slovène Kaja Juvan aux JOJ de Buenos Aires 2018, s'est hissée à la 17e place du classement mondial féminin grâce à son triomphe à Roland-Garros. Elle tentera désormais de poursuivre sa rapide ascension à l'Open d'Australie le mois prochain, tout en espérant suivre les traces de son père olympien, Tomasz, en participant aux Jeux Olympiques de Tokyo.

back to top En