skip to content
Date
16 oct. 1968
Tags
Mexique 1968

Les Soviétiques auteurs d'un doublé impressionnant en volleyball

L'Union soviétique approche ces Jeux Olympiques de Mexico avec l'ambition de remporter deux médailles d'or en volleyball.

Quatre ans plus tôt, les hommes ont dominé leur tournoi, tandis que les femmes ont dû se contenter de l'argent. Cette fois, les Soviétiques visent un double triomphe.

L'équipe masculine débute pourtant fort mal son parcours. Elle enregistre une défaite face aux États-Unis dès son entrée en lice, après avoir mené deux sets à un. Pour leur deuxième sortie, ils perdent le premier set face au Brésil. Les Soviétiques se reprennent et s'imposent finalement 3-1. Cette victoire en appelle d'autres même si certaines sont serrées, notamment celle obtenue face à l'Allemagne de l'Est (3-2). À l'inverse, la Belgique ne marque que dix points au cours d'un match dominé de la tête et des épaules par l'URSS (3-0).

Le match décisif oppose les Soviétiques au Japon. Quatre ans plus tôt, le pays du Soleil Levant était passé tout près de la victoire en finale de l'épreuve olympique. Comme à Tokyo, les Asiatiques bénéficient du soutien du public. Portés par l'enthousiasme général, ils remportent le premier set en ne concédant que quatre points.

Mais une fois de plus, l'URSS se ressaisit. Les deux équipes se retrouvent de nouveau à égalité (1-1), au terme d'un deuxième set âprement disputé. Les Européens prennent l'avantage au troisième set (2-1). Le quatrième sera finalement le dernier. Les Soviétiques l'emportent 15-13 et conservent leur titre olympique.
Désormais, tous les regards se tournent vers l'équipe féminine. Une fois de plus, le Japon et l'URSS dominent les débats. Comme chez les hommes, le sort de la médaille d'or se joue lors d'un match entre les deux nations. Au terme d'une rencontre extrêmement serrée, les Soviétiques s'imposent 3-1, à l'image de leurs homologues masculins. Les athlètes soviétiques ne sont pas parmi les plus populaires de ces Jeux Olympiques. Le public n'hésite pas à les huer pour protester contre la politique menée par Moscou. Les volleyeurs et les volleyeuses ont eu le mérite de rester concentrés sur leurs performances, ce qui leur vaut de repartir avec la médaille d'or.

back to top