skip to content
Date
13 août 2016
Tags
Actu CIO , Rio 2016 , Partenaires

Les solutions numériques d’Atos pour Rio 2016

Partenaire informatique mondial et intégrateur principal lors des Jeux Olympiques, Atos est au cœur du complexe environnement technologique qui est vital au bon déroulement des Jeux Olympiques Rio 2016.

L’entreprise fournit des solutions de technologie de l’information aux JO depuis 1992. Membre du programme TOP depuis 2001, elle utilise une gamme de nouvelles technologies à Rio pour faire de ces Jeux les plus connectés, les plus sécurisés et les plus ouverts au monde numérique de l’histoire.

Pour la première fois, les systèmes utilisés pour gérer le recrutement des bénévoles, le support des employés et le traitement des accréditations seront hébergés dans le Cloud. Par ailleurs, Atos emploie des analyses de données en temps réel pour améliorer la cybersécurité et suivre l’ensemble des données au sein du réseau olympique, le tout sans le moindre impact sur les Jeux.

En utilisant le Cloud pour les applications clés et les systèmes critiques, Atos s’appuie sur une « construction unique », au lieu de devoir créer des configurations multiples à chaque fois. Les conséquences sont positives : ce modèle a besoin de moins de serveurs, occupe moins d’espace physique et réduit l’empreinte carbone de son fonctionnement durant chaque édition des Jeux Olympiques.

Getty Images

Cette amélioration fournit par ailleurs un accès aux informations quasiment en temps réel. Par exemple, les systèmes Atos pourront envoyer les résultats olympiques à travers le monde entier en moins d’une demi-seconde. Le Système d’information des commentateurs met à disposition des journalistes une technologie prenant en charge les écrans tactiles : les résultats s’afficheront tellement vite qu’ils pourront leur parvenir avant même les hourras de la foule.

En plus de transmettre les résultats, Atos fournit également l’infrastructure informatique complète des 37 sites de compétition, ainsi que d’autres systèmes TI critiques pour les Jeux Olympiques.

Les systèmes de gestion des Jeux d’Atos ont participé à la planification et aux opérations des Jeux, notamment en traitant les 300 000 accréditations des personnes impliquées dans les JO, ainsi qu’en gérant les systèmes de qualification et l’inscription de plus de 10 000 athlètes.

Pendant l’ensemble des Jeux, les employés d’Atos présents sur site travailleront sans relâche pour veiller à ce que chaque épreuve sportive soit capturée, alors que l’entreprise sera responsable du traitement d'un nombre plus que jamais élevé de données de compétition.

« Sans Atos, les Jeux Olympiques ne pourraient pas fonctionner pour les centaines de milliers d’athlètes, employés, bénévoles, journalistes et fans présents à Rio, ni pour les milliards de téléspectateurs à travers le monde », déclare Michèle Hyron, responsable intégration d’Atos pour Rio 2016. « Les systèmes TI d’Atos permettront la transmission instantanée de 6 000 heures de couverture des JO dans le monde, à la fois de manière traditionnelle sur les postes de télévision, mais aussi en numérique sur des milliards d’ordinateurs, tablettes et smartphones. »

« Il s’agira de Jeux réellement mondiaux, non seulement grâce à tous les pays représentés, mais aussi grâce à la contribution d’Atos pour apporter ces JO au monde entier », ajoute Elly Resende, directrice technologique de Rio 2016. « Grâce aux systèmes d’Atos et au travail de préparation mené avec les autres partenaires, nous avons fait de Rio 2016 les Jeux les plus numériques de l'histoire, permettant à un plus grand nombre de fans qu’il n’était possible dans toutes les Olympiades précédentes de vivre l’expérience de Rio 2016. »

back to top En