skip to content

Les skieurs freestyle des JOJ sont impatients d'affronter la championne du monde Sildaru

En tant qu'athlète aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, vous ne vous attendez pas à devoir vous mesurer aux meilleurs athlètes seniors de votre sport.

En ski acrobatique féminin, cependant, la championne du monde fait partie du peloton à Leysin Park & Pipe. L'Estonienne Kelly Sildaru, 17 ans, a remporté l'or en halfpipe aux Championnats du monde FIS de ski acrobatique et de snowboard de 2019, battant la médaillée d'or olympique de PyeongChang 2018, Cassie Sharpe (CAN), 27 ans.

"C'est un peu angoissant, que Kelly soit ici", a déclaré Hanna Faulhaber (USA). "Elle a les meilleurs tricks, de très bonnes prises, elle vrille beaucoup plus que les autres. En la regardant s'entraîner, on peut voir qu'elle est vraiment douée."

Andrew Longino (CAN) est tout aussi impressionné. "C'est plutôt cool qu'elle soit venue", dit-il. "C'est incroyable d'avoir la personne qui est la meilleure au monde ici, peu importe son âge. Elle a tout déchiré."

Lausanne 2020 - Freestyle skiing OIS/IOC

Sildaru, quant à elle, pense que les Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de Lausanne 2020 pourraient être son plus beau moment. "Je pense que les Jeux Olympiques de la Jeunesse sont un événement plus important [que les championnats du monde] et que tout est un peu mieux organisé", a-t-elle déclaré.

"C'est peut-être plus important, ou peut-être que c'est juste différent. Mais c'est grand, c'est sûr. Obtenir une médaille ici serait au même rang que les championnats du monde. Et les championnats du monde sont un très grand événement."

Lausanne 2020 - Freestyle skiing OIS/IOC

Sildaru était en lice pour l'or à PyeongChang 2018, mais elle n’a pas pu participer en raison d'une blessure. Ce malheur est-il à l’origine de ses hautes ambitions pour les JOJ ?

Sildaru a été chaudement battu pour l'or à PyeongChang 2018, mais il a manqué la compétition en raison d'une blessure. Est-ce que ce malheur est à l'origine de ses ambitions pour les JOJ ?

"Ce n'était pas génial, mais je n'y pense pas tellement", a déclaré Sildaru, avec l'attitude détendue que connaissent de nombreux skieurs de freestyle.

"Je vis de compétition en compétition, jour après jour. Gagner le championnat du monde a été un grand moment, et je suis devenue assez connue en Estonie. Mais maintenant, j'apprécie d'être ici à Lausanne."

Lausanne 2020 propose quatre disciplines de ski freestyle. Le halfpipe, le slopestyle et le big air sont au Leysin Park & Pipe, tandis que le ski cross est au Villars Winter Park.

Dans le halfpipe, les compétiteurs exécutent une série de figures, tandis que le parcours de slopestyle est un mélange de sauts, de rails et de rampes. Les athlètes sont notés en fonction de leur difficulté et de leur créativité. En big air, les rideurs sont jugés sur des figures exécutées après avoir décollé d'une rampe, tandis que le ski cross est une course jusqu'à la ligne d'arrivée.

En plus de Sildaru, Kirsty Muir (GBR) est très bien notée, tandis que Jennie-Lee Burmansson (SWE) a également obtenu des podiums seniors en slopestyle et en big air. Chez les hommes, Kiernan Fagan (USA) a obtenu les trois meilleurs résultats en Coupe du monde de slopestyle.

Tout cela signifie qu'il ne sera pas facile d'être la vedette de slopestyle - même si vous êtes déjà champion du monde.

back to top En