skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Les skieurs de bosses coréens et leur entraîneur promis à un avenir radieux

Les skieurs de bosses de la République de Corée n’ont peut-être pas remporté de médaille à PyeongChang 2018, mais pour eux comme pour leur entraîneur Toby Dawson, ces Jeux ont permis d’entamer un chapitre important.

L’Américain de 38 ans se dit extrêmement fier de ses skieurs, et il est persuadé que les efforts déployés à PyeongChang peuvent jouer un rôle majeur dans la construction de l’avenir du ski acrobatique dans le pays hôte.

Choi Jae-woo de la République de Corée / Getty Images

« Si je me suis embarqué dans cette aventure, ce n’est pas seulement pour obtenir une médaille et hisser ces athlètes jusqu’en Coupe du monde. C'est aussi pour mettre en œuvre un programme de développement, dit Toby Dawson. C’est l’héritage que j’aimerais laisser. »

Parcours personnel

Les Jeux d’hiver ont également rédigé une page importante de son incroyable histoire personnelle. Toby Dawson est né en effet dans la ville de Busan, en République de Corée, mais à l’âge de trois ans, il a été séparé de sa mère sur un marché bondé. Incapable de retrouver ses parents, il a été envoyé par la police dans un orphelinat, où il a été adopté par deux moniteurs de ski américains de Vail, dans le Colorado.

Toby Dawson des États-Unis d'Amérique à Turin 2006 / Getty Images

Son premier contact avec le ski, Toby Dawson l’a eu en dévalant une piste de montagne, blotti dans le sac à dos de son père adoptif. On lui a offert rapidement une paire de skis et il est devenu mordu. Il a fini par opter pour le ski acrobatique et, à l'âge de 20 ans, il a terminé cinquième de sa première course de Coupe du monde, en 1999. Il montera sur son premier podium aux championnats du monde quatre ans plus tard.

Mais c’est le bronze qu’il a obtenu en bosses aux Jeux Olympiques d’hiver de Turin en 2006 qui a fait de lui un héros en République de Corée. Malgré son passeport américain, Dawson était considéré comme un enfant du pays.

Toby Dawson /D) des États-Unis d'Amérique, médaillé de bronze à Turin 2006 / Getty Images

Il a également eu l’occasion de retrouver ses parents biologiques, ce que sa mère adoptive espérait. « Elle m’a toujours encouragé secrètement à participer aux Jeux Olympiques parce qu’elle pensait qu’il s’agissait de la plateforme qui me permettrait de retrouver mes parents biologiques. Je suppose que cette intuition maternelle a visé juste », explique-t-il.

Le ministère du Tourisme de la République de Corée a découvert des correspondances génétiques probables avec ses parents biologiques et; lorsque Dawson a envoyé ses échantillons sanguins, son père biologique, Kim Jae-soo, a pu être retrouvé.

Retrouvailles émouvantes

En février 2007, Toby Dawson a rencontré son père biologique. « C’était dur. C’était très surréaliste, se souvient-il. J’ai eu un choc, comme si je me voyais dans un miroir beaucoup plus vieux. »

Toby Dawson (D) avec son père biologique Kim Jae-Soo (C) et son frère cadet Kim Hyun-Chul (G) /Getty Images

Quelques années plus tard, il a rencontré pour la première fois sa mère biologique. Il entretient aujourd’hui de bonnes relations avec ses deux parents, ainsi qu’avec son frère biologique. « Je viens simplement d’agrandir ma famille », dit-il de façon détachée.

Toby Dawson durant la présentation de candidature de PyeongChang 2018 à la 123e session du CIO / Getty Images

Toby Dawson a fait partie de l’équipe de candidature pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2018 et a accepté plus tard d’entraîner l’équipe de bosses du pays hôte. Sous sa direction, trois hommes et deux femmes se sont qualifiés pour la finale à PyeongChang 2018, mais aucun n’a pu monter sur le podium. Cependant, il est convaincu que des bases solides sont désormais en place pour que le contingent de skieurs de bosses de la République de Corée soit en lice pour le podium lors de prochains Jeux d’hiver.

Nous n’assisterons probablement pas à une percée spectaculaire pendant deux ou trois cycles olympiques, mais nous espérons qu’à ce moment-là, nous pourrons mettre sur pied une équipe coréenne solide, qui s’installera dans la durée. Toby Dawson Republic of Korea
back to top En