skip to content
Tokyo 2020 / Uta MUKUO
Tokyo 2020

Les sites de Tokyo offrent de nouvelles perspectives de mobilisation

Alors qu'elle effectue son cinquième déplacement dans la capitale japonaise (11-13 décembre 2017) pour passer en revue les préparatifs des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, la commission de coordination du Comité International Olympique (CIO) s'est rendue sur quatre sites de compétition.

À la suite de l'approbation de plusieurs sites urbains par la commission exécutive du CIO lors de sa récente réunion à Lausanne, la commission de coordination a entamé sa visite par les installations d'Aomi et d'Ariake.

Les deux sites devraient devenir des lieux emblématiques des Jeux de Tokyo 2020, rassemblant la jeunesse du monde entier.

Le complexe des sports urbains Aomi accueillera le basketball 3x3 et l'escalade sportive, et Ariake, situé dans la zone de la baie de Tokyo, les compétitions de BMX race, BMX freestyle et skateboard.

Outre les installations d'Ariake et d'Aomi, la commission de coordination a fait une halte dans le centre olympique de gymnastique et sur le site du slalom en canoë, lesquels ont enregistré des progrès significatifs dernièrement. Après les Jeux, le centre olympique de gymnastique devrait être transformé en centre d'exposition.

Tokyo vient également de franchir une étape importante avec la livraison de la première installation de la Musashino Forest Sport Plaza. S'il s'agit d'une réalisation importante pour le comité d'organisation, c'est aussi un événement symbolique pour les membres de la commission de coordination, Musashino étant l'un des premiers lieux qu'ils avaient visités lors de leur tout premier déplacement à Tokyo.

back to top En