skip to content
Turin 2006

Les Russes Totmyanina et Marinin retrouvent le sommet du patinage

Le couple russe Tatyana Totmyanina et Maksim Marinin était largement favori à Turin en patinage artistique. Il avait remporté le titre européen cinq fois de suite et avait été champion du monde en 2004-05. Les Jeux Olympiques n’attendaient qu’eux.


Ils avaient cependant dû lutter contre l'adversité : deux ans plus tôt, lors d’une compétition aux États-Unis, le couple perdit l’équilibre lors d’un porté difficile et Totmyanina heurta violemment la glace, tête la première.

Elle resta inconsciente pendant plusieurs minutes et ne fut pas autorisée à retrouver la glace pendant dix jours. Elle ne gardait aucun souvenir de la chute, et une fois les blessures physiques pansées, les deux partenaires retrouvaient leur meilleur niveau.

Ils se montraient alors largement meilleurs que leurs concurrents européens, mais le défi allait venir d’ailleurs : du côté de la Chine, qui commençait à s’imposer comme superpuissance du patinage artistique. Trois couples chinois avaient brillé en compétition mondiale et chacun d’entre eux visait une victoire à Turin.

Shen Xue et Zhao Hongbo avaient remporté le titre mondial en 2002-03, tandis que Zhang Dan et Zhang Hao avaient terminé troisièmes au Championnat du monde en 2005. Les deux duos faisaient retrancher les Russes dans leurs limites, comme ils l’avaient fait entre les JO de Salt Lake City et ceux de Turin.

Le programme court voyait les Russes prendre l’avantage avec un score de 68,64. Zhang et Zhang étaient quatre points derrière à la deuxième place. Zhao et Shen étaient cinquièmes après un passage décevant.

C’est dans le programme libre que les Russes montraient tout leur panache, leur confiance et leur classe. Des atouts qui leur permettaient de décrocher l’or. Sur l’air de Roméo et Juliette, ils produisaient un spectacle quasi parfait et engrangeaient plus de 135 points, un nouveau record personnel pour le couple. Zhang et Zhang devaient se montrer extraordinaires s’ils voulaient surpasser ce score.

Leurs espoirs se dissipaient lorsque Zhang Dan était victime d’une mauvaise chute en tentant un quadruple Salchow. Ils terminaient tout de même deuxièmes tandis que Shen et Zhao s’emparaient de la troisième place, au terme d’un programme libre digne de ce nom. Les Russes avaient gagné, mais attention, les Chinois n’avaient pas dit leur dernier mot.

back to top En