skip to content
Date
27 juil. 2008
Tags
Actu CIO , Beijing 2008 , Médicale et scientifique

Les règles antidopage pour les Jeux de la XXIXe Olympiade entrent en vigueur


Les portes du village olympique se sont ouvertes aujourd’hui. Dans le même temps, les Règles antidopage édictées par le CIO pour les Jeux Olympiques de 2008 à Beijing sont entrées en vigueur.
Règles antidopage du Comité International Olympique
 
Hausse significative du nombre de contrôles
Le nombre accru de contrôles – 3 600 à Athènes, 4 500 à Beijing – témoigne de la volonté du CIO de veiller à ce que les athlètes jouent franc jeu. En règle générale, les cinq premiers au classement plus deux autres concurrents choisis au hasard seront contrôlés. Parmi ces contrôles, certains seront effectués avant la compétition, car ils se sont avérés décisifs. Sur les 4 500 prélèvements prévus, 700 à 800 concerneront la détection de l’EP0 dans les urines et 900 seront des contrôles sanguins. 

Nouveaux éléments
Parmi les nouveaux éléments figurant dans ces règles : 
- une clause prévoyant qu'un athlète peut être notifié et contrôlé plus d’une fois au cours de la même journée;
- le fait qu’un athlète qui a manqué un contrôle à deux reprises pendant la période des Jeux Olympiques, ou à une reprise pendant la période des Jeux si cet athlète n'a pas été disponible pour des contrôles à deux autres occasions au cours des 18 mois précédents, sera considéré comme ayant commis une infraction aux règles antidopage;
- une clause stipulant que la possession de toute substance figurant sur la Liste des interdictions constituera une infraction (auparavant, cela ne s’appliquait qu’à certaines substances de la Liste).
 
Du 27 juillet au 24 août
La période des Jeux Olympiques est définie comme "la période commençant à la date d'ouverture du village olympique, à savoir le 27 juillet 2008, et se terminant le jour, celui-ci compris, de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques, à savoir le 24 août 2008". 


Qui fait quoi
En tant qu’organe dirigeant pour les Jeux Olympiques, le CIO déléguera la responsabilité de la mise en œuvre des contrôles de dopage au comité d'organisation des Jeux (BOCOG) et à l'Agence Mondiale Antidopage. Ces derniers opéreront sous son autorité. La commission médicale du CIO sera pour sa part chargée de superviser l'ensemble du processus de contrôle, qui sera mené conformément aux Règles antidopage du CIO, au Code mondial antidopage et aux Standards internationaux de contrôle (ISO9001:2000). 


En tant qu’organe dirigeant pour les Jeux Olympiques, le CIO déléguera la responsabilité de la mise en œuvre des contrôles de dopage au comité d'organisation des Jeux (BOCOG) et à l'Agence Mondiale Antidopage. Ces derniers opéreront sous son autorité. La commission médicale du CIO sera pour sa part chargée de superviser l'ensemble du processus de contrôle, qui sera mené conformément aux Règles antidopage du CIO, au Code mondial antidopage et aux Standards internationaux de contrôle (ISO9001:2000). 


Procédure sur place
Les prélèvements seront réalisés dans 41 postes de contrôle de dopage – 34 situés à Beijing et sept dans les autres villes accueillant des compétitions. Tous les sites seront équipés d'un poste de contrôle où les échantillons d'urine et de sang pourront être prélevés. Les analyses prendront entre 24 et 72 heures en fonction des tests pratiqués. 

 
Règles antidopage applicables aux Jeux de la XXIXe Olympiade en 2008 à Beijing
applicables aux Jeux de la XXIXe Olympiade en 2008 à Beijing
Règles antidopage du Comité International Olympique



Code mondial antidopage
Code mondial antidopage
back to top