skip to content
Date
18 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Voile

Les régates de voile de Rio 2016 s’achèvent en conte de fée

Au terme de quatre courses aux médailles rythmées par les sensations fortes et d’une rare intensité dramatique, le programme olympique de voile s’est clôturé jeudi dans la baie de Guanabara, avec des marin Néo-Zélandais, Britanniques Croates et Brésiliens en or !

Les brésiliennes Grael et Kunze s’imposent 49er FX

Martine Grael et Kahena Kunze ont réalisé une medal race à couper le souffle au terme de ces 10 jours de compétition dans la baie de Guanabara. A la surprise générale, elles gagnent l’or pour le Brésil dans l’épreuve très serrée du 49er FX dames.

A l’issue de cette ultime régate, probablement la plus chaudement disputée des courses aux médailles du jour, les danoises Jena Hansen et Katja Salskov-Iversen empochent le bronze, boutant hors du podium les espagnoles Tamara Echegoyen Dominguez et Berta Betanzos Moro qui tenaient la première position au classement général avant cette course où les points comptent double.

Getty Images

Cette victoire de Martine Grael a mis le public en transes. Elle décroche la huitième médaille olympique familiale sous la bannière Auriverde. Son père Torben, qui est l’entraîneur en chef de l’équipe de voile brésilienne, compte à son tableau de chasse cinq médailles dont deux en or, tandis que son oncle Lars avait était monté deux fois sur la troisième marche du podium dans la classe Tornado.

Dans la course aux médailles, l’Espagne, le Brésil, la Nouvelle-Zélande et le Danemark n’étaient séparés que par un seul point en tête du classement général. Aux cours de la régate, les Brésiliennes ont compté jusqu’à 26 points de retard sur les Néo-Zélandaises qui menaient la flotte, mais elles ont effectué une remontée fantastique pour couper la ligne d’arrivée les premières et s’adjuger la médaille d’or deux secondes devant les Kiwi Alex Maloney et Molly Meech. Les Danoises Katja Steen Salskov-Iversen et Jena Hansen ont passé la ligne d’arrivée en 4e position et ont pris le bronze.

Après cette victoire étincelante dans les eaux de la baie de Guanabara, Martine Grael et Kahena Kunze ont rejoint la côte pour célébrer leur succès avec leurs supporters venus à leur rencontre à la nage, menés par leur entraîneur Torben Grael.

Burling et Tuke ajoutent l’or de Rio à l’argent de Londres en 49er

En contraste avec l’épreuve féminine, les vainqueurs de la série 49er chez les messieurs étaient déjà connus avant la course aux médailles. Le duo néo-zélandais Peter Burling et Blair Tuke s’était déjà ménagé une confortable avance sur ses plus proches rivaux. Les deux marins qui avaient gagné l’argent à Londres en 2012 ont expliqué que c’était la récompense de huit années de dur labeur pour enfin décrocher un titre olympique. Les australiens Nathan Outteridge et Iain Jensen, tenants du titre, se sont contentés de la médaille d’argent.

Getty Images

« Blair et moi nous avons évidemment besoin de fêter ça ! » a déclaré Peter Burling enchanté. « On a tout donné ces quatre dernières années, et même les quatre années précédentes. Travailler autant pour que tout soit rassemblé lors d’une semaine comme celle-ci, c’est incroyable ! »

Nathan Outteridge qui disputait sa troisième olympiade avec déjà une médaille d’or en poche, a déclaré que les Jeux restent pour lui aussi excitants qu’au premier jour « Ça a toujours été une passion et un rêve de participer aux Jeux Olympiques… Ce sont mes troisièmes, et maintenant, toucher l’or et l’argent sur ces trois participations c’est plutôt une bonne performance. »

Getty Images

Le bronze est revenu aux allemands Erik Heil et Thomas Ploessel qui disputaient leurs premiers Jeux Olympiques, et qui sont parvenus terminer à la 3e place de la medal race devant les Australiens. « Je suis vraiment content d’avoir gagné cette médaille », a dit Ploessel. « J’en ai toujours rêvé. C’est un bon début pour notre toute première participation aux Jeux. »

La paire britannique Mills and Clarke s’impose en 470 féminin

Les Anglaises Saskia Clark and Hannah Mills, médaillées d’argent aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, ont tenu leur marge d’avance de 20 points au général jusqu’au dernier jour pour s’assurer de n’avoir qu’à terminer la course aux médailles afin de s’assurer le titre. A l’arrivée elles ont pris la 8e place, une performance suffisante pour maintenir leur avance, réduite à 10 points. Les Néo-zélandaises Jo Aleh et Polly Powrie décrochent l’argent, tandis que la paire française Camille Lecointre et Helene Defrance s’est attribué le bronze en coupant la ligne d’arrivée à la 6e place, écartant les américaines du podium puisqu’elles ont fini 10e.

Getty Images

« Dès la première fois où j’ai navigué avec Hannah, j’ai su que nous pouvions réussir quelque chose de spécial » a déclaré Clark. « On a eu des hauts et des bas ensemble, mais on est resté soudées jusqu’au bout. » Mills a ajouté : « C’est tout ce dont nous avions toujours rêvé, nous sommes si heureuses ! »

La médaillée d’argent Jo Aleh a été soulagée d’atteindre le podium après ce qu’elle a décrit comme une compétition acharnée. « On est rincées. On s’est battu toute la semaine et la course aux médailles a été très dure ».

Sime Fantela et Igor Marenic décrochent une première en or chez les messieurs en 470

Sime Fantela and Igor Marenic remportent la toute première médaille d’or olympique pour la Croatie en voile dans la série 470, surmontant le défi que leur proposaient leurs adversaires australiens.

Getty Images

« Je suis fier de notre équipe Croate. » a déclaré Fantela. « Je suis reconnaissant envers l’équipe qui m’entoure parce qu’elle nous pousse à aller de l’avant ». Dans cette épreuve si souvent remportée par les équipages de l’hémisphère sud, Fantela a expliqué que le fait de d’observer les australiens a contribué à faire progresser son équipe.

« L’Australie a toujours représenté un objectif d’entrainement pour nous. Cela faisait partie de notre motivation. On s’est prouvé à nous même que notre façon de nous entraîner fonctionnait, et qu’on avait juste à s’en tenir à notre plan. C’est pour ça qu’on en est là aujourd’hui. »

Getty Images

« On savait tous que ça serait une lutte jusqu’au bout » a déclaré l’australien Ryan. « Ce n’était peut-être pas beau à voir, mais la course était serrée ».

Pavlos Kagialis et son coéquipier Panagiotis Mantis ont décroché une médaille de bronze qui était attendue depuis de longues années en Grèce. « Ça fait trop longtemps qu’on attend ça, cette médaille est un cadeau pour tous les skippers du pays ».

back to top En