skip to content
Date
14 oct. 2015
Tags
Actu CIO

Les réformes de l'Agenda olympique 2020 au programme du Sommet "Smart Cities & Sport"

Une session spéciale consacrée à l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique du Comité International Olympique (CIO) pour l'avenir du Mouvement olympique, a été l'un des temps forts de la deuxième édition du Sommet "Smart Cities & Sport", lequel s'est tenu à Lausanne les 13 et 14 octobre.


À cette occasion, le directeur général du CIO, Christophe De Kepper, a présenté aux 200 participants les 40 propositions de réformes qui composent l'Agenda olympique 2020, en particulier celles qui visent à améliorer la procédure de candidature à l'organisation des Jeux. Jacqueline Barrett, directrice adjointe en charge des candidatures olympiques, et Antoine Goetschy, directeur adjoint en charge des Jeux Olympiques de la Jeunesse, ont également pris part à la session d'aujourd'hui.

Christophe De Kepper a repris les mots du président du CIO, Thomas Bach, lorsque ce dernier avait lancé le train de réformes de l'Agenda olympique 2020 : "Nous avons ouvert nos fenêtres pour laisser rentrer un peu d'air frais. Et nous nous sommes ouverts aux conseils." Le CIO a commencé à mettre en œuvre les 40 recommandations de l'Agenda olympique 2020 peu de temps après son adoption unanime lors de sa Session en décembre 2014.

L'une des principales mesures préconisées dans le cadre de l'Agenda olympique 2020 était la refonte de la procédure de candidature à l'organisation des Jeux Olympiques afin de la rendre plus souple. Cette mesure a permis à un plus grand nombre de villes de prétendre au statut de ville hôte, entraîné une baisse des coûts associés à la candidature et à l'accueil des Jeux, et garanti un héritage durable. Plus important encore, grâce à l'Agenda olympique 2020, le CIO a entamé un dialogue avec les villes intéressées sur la façon d'intégrer les Jeux dans leurs projets de développement à long terme.

Le Sommet "Smart Cities & Sport" est ouvert à toutes les villes désireuses d'accueillir une édition des Jeux Olympiques ou des Jeux Olympiques de la Jeunesse, voire d'autres grandes manifestations sportives. Il permet aux villes, régions et pays d'en apprendre davantage sur la façon d'utiliser le sport comme catalyseur de développement. Au programme de ce sommet de deux jours des séances interactives réunissant des experts des Mouvements olympique et sportif, parmi lesquels le directeur général des Jeux Olympiques de Vancouver 2010, John Furlong, qui a prononcé un discours intitulé "Le sport et la ville".

Les cinq villes en lice pour l'organisation des Jeux Olympiques de 2024 – Budapest (HUN), Hambourg (GER), Los Angeles (USA), Paris (FRA) et Rome (ITA)*– ont déclaré que les réformes introduites par l'Agenda olympique 2020 avaient été un moteur décisif les encourageant à se porter candidates aux Jeux.

*Les villes sont citées dans l'ordre alphabétique. La commission exécutive du CIO procédera au tirage au sort officiel en décembre 2015. L'ordre déterminé à la suite de ce tirage au sort sera ensuite utilisé jusqu'à l'élection de la ville hôte des Jeux de 2024.

Tags Actu CIO
back to top