skip to content
Date
30 juil. 2012
Tags
Londres 2012 , Actu CIO , Aviron

Les rameuses Britanniques pulvérisent le record Olympique - Londres 2012 - Aviron

Katherine Grainger et Anna Watkins ont confirmé leur statut de favorites à la médaille d’or en établissant un nouveau record olympique à l’issue de leur qualification pour la finale femmes deux de couple.

Les doubles championnes du monde ont pulvérisé le précédent record, établi par l’Allemagne il y a 20 ans de cela à Barcelone, de quasiment cinq secondes à l’issue de leur victoire dans la série éliminatoire en 6’44’’33.

Grainger et Watkins ont réalisé une grande performance. En effet, les Néo-Zélandaises, médaillées de bronze aux derniers Championnats du monde, ont terminé deuxièmes, environ deux longueurs derrière les Britanniques.

La paire britannique de deux de couple est désormais invaincue depuis 22 courses et leur victoire aura marqué leurs plus grandes rivales australiennes, qui leur avaient posé bien des problèmes en finale de la régate de la Coupe du monde, organisée le mois dernier à Munich.

Le huit de pointe hommes de la Grande-Bretagne s’est quant à lui qualifié pour la finale olympique grâce à sa victoire sur le Canada et les Pays-Bas durant le tour de repêchage qui a eu lieu aujourd’hui.

Pour prendre le contrôle de la course, le nouvel équipage britannique a réalisé un bon départ et a creusé un écart de trois-quarts de longueur sur les champions olympiques en titre.

Le Canada, les Pays-Bas et l’Australie ont tous exercé une pression sur les Britanniques et sont parvenus à réduire l’écart.

Néanmoins, la Grande-Bretagne a su rester calme, ramant à 36 coups par minute, ce qui lui a permis de remporter la victoire et de se qualifier pour la finale de mercredi prochain.

Après avoir frôlé l’élimination, le quatre de couple britannique s’est qualifié de justesse pour la finale olympique grâce à la troisième place obtenue lors du repêchage de ce matin.

À mi-distance, les Britanniques faisaient partie des six derniers bateaux et ils ont par la suite réalisé une formidable remontée lors des 1 000 derniers mètres.

La Grande-Bretagne s’est qualifiée après que l’équipe néo-zélandaise a réalisé une fausse pelle – lorsque la rame d’un rameur s’enfonce dans l’eau et agit comme un frein – et a ensuite dépassé les champions en titre chinois pour terminer la course à la troisième place, derrière l’Australie et les États-Unis.

back to top