skip to content
Date
10 sept. 2014
Tags
Actu CIO , L'éducation par le sport

Les participants aux JOJ quittent Nanjing avec une meilleure sensibilisation aux questions d'actualité

 Dans le cadre du programme culturel et éducatif (PCE) des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de 2014 à Nanjing, des milliers de jeunes athlètes et entraîneurs ont été informés des grandes questions d'actualité en relation avec la société et la santé au moyen de jeux amusants, interactifs et imaginatifs et d'ateliers sur des stands spécifiques proposés par les organisations internationales partenaires dans le village olympique de la jeunesse.


Compétences en secourisme : sécurité routière, premiers secours et valeurs humanitaires

©IFRC

Au cours de cet événement qui a duré deux semaines, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a proposé chaque jour une variété d'activités et d'ateliers éducatifs. Parmi les thèmes abordés, citons les valeurs humanitaires et la sécurité routière (les accidents de la route restant la principale cause de mortalité chez les jeunes) ainsi que les premiers secours et l'initiative-phare de l'organisation baptisée les "jeunes, acteurs du changement de comportements". Cette dernière initiative a pour but d'autonomiser les jeunes afin qu'ils jouent un rôle de chef de file sur le plan éthique dans leurs communautés.  

"Même si les activités liées à la réanimation cardiorespiratoire ont requis un énorme engagement de notre part, nous les avons trouvées tout particulièrement intéressantes et enrichissantes", a déclaré Ugne Mazutaiyte, jeune athlète originaire de Lituanie. Le succès du stand de la FICR a été tel que bon nombre de jeunes participants ont recommandé les activités et les formations proposées à leurs coéquipiers. Ainsi, entre 150 et 200 jeunes athlètes, officiels des Comités Nationaux Olympiques (CNO) et volontaires ont été formés chaque jour à la réanimation cardiorespiratoire, à la prise en charge des hémorragies, et au soin des blessures de sport les plus fréquentes.

Sportivité, esprit d'équipe et fair-play au cœur de la vie des athlètes

©CIFP

Le pavillon sur le fair-play proposé par le Comité International pour le Fair-Play (CIFP) a enseigné aux jeunes athlètes les principes fondamentaux du fair-play et de quelle manière les règles écrites et non écrites de la sportivité pouvaient être appliquées à leur vie quotidienne. Des documents présentant les histoires de quelques-uns des plus grands acteurs du fair-play ont été distribués aux visiteurs, lesquels ont non seulement eu la possibilité d'être associés aux activités, mais ont aussi la chance de pouvoir partager les gestes de fair-play qu'ils ont eux-mêmes eus sur l'aire de compétition et en dehors.

De passage sur le stand, l'athlète modèle, Erin Carafo (USA), a commenté : “Le fair-play est extrêmement important dans le sport. Si vous êtes un athlète professionnel, vous devez respecter les performances des autres. L'esprit de sportivité se développe lors des compétitions. On ne peut se hisser jusqu'au sommet si on n'est pas loyal."

Promouvoir l'Olympisme et une culture de paix

©IOA

Les athlètes ont été nombreux à répondre aux appels lancés par l'Académie Internationale Olympique (AIO) et le Centre international pour la Trêve olympique (CITO) sur leurs stands respectifs.

Le principal objectif des activités proposées par l'AIO était de permettre aux athlètes d'acquérir de précieuses connaissances sur l'origine et l'histoire des Jeux Olympiques et de les aider à adopter l'Olympisme comme philosophie de vie. Parmi les activités les plus populaires, citons les quiz sur les Jeux Olympiques de l'Antiquité et de l'ère moderne et le jeu intitulé "la carte du monde". Le stand a non seulement suscité l'intérêt des athlètes, mais aussi des entraîneurs, des officiels d'équipe et des athlètes modèles.

Les athlètes ont notamment pu découvrir les principes olympiques, les valeurs qui sous-tendent la paix et la promotion de la paix à travers toute une série de supports interactifs et d'ateliers instructifs mis sur pied par le CITO. L'organisation a en effet utilisé une combinaison unique de séances d'auto-apprentissage et de séances en face à face afin d'encourager les athlètes non seulement à comprendre et à défendre l'importance de l'intégration sociale, de l'égalité des chances et de la reconnaissance de la diversité dans l'édification de la paix mondiale, mais aussi à évaluer et à adapter leurs points de vue à la lumière des débats tenus et du travail d'équipe.

©IOTC

Sensibiliser à la question du VIH/sida et promouvoir des comportements sûrs et sains

©UNAIDS

Le stand du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) a donné l'occasion à des centaines de visiteurs d'en apprendre davantage sur le VIH/sida, notamment sur la manière de se protéger. Le stand a également offert la possibilité aux visiteurs d'avoir un aperçu de leur niveau de sensibilisation au VIH/sida et de réfléchir aux questions de la stigmatisation et de la discrimination qui entourent cette maladie.

Les visiteurs qui ne possédaient que des informations de base sur le VIH ont fait preuve d'une plus grande compassion et de solidarité envers les jeunes personnes vivant avec le VIH (PVV). Ils les ont non seulement encouragés à vivre et à rester forts, mais ont aussi rappelé aux autres jeunes de traiter les jeunes personnes atteintes avec respect et dignité.

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse étant désormais terminés, ces jeunes athlètes vont rentrer chez eux et jouer un rôle actif auprès de leurs pairs et dans leurs communautés. Souhaitons que l'approfondissement des connaissances acquises en relation avec la société et la santé (VIH/sida notamment) se poursuive bien après Nanjing !

back to top En