skip to content
Date
26 oct. 2007
Tags
Actualités Olympiques

Les ONG et le monde du sport engagés sur la même voie de la durabilité


Les agendas des organisations environnementales et sportives convergent de plus en plus quand il s'agit de durabilité. Leurs priorités : faire du sport une activité durable et de la durabilité une priorité, ainsi que unir leurs efforts dans des partenariats. C'est ce qu'ont notamment confirmé aujourd'hui Greenpeace et le WWF qui ont exposé leurs initiatives relatives aux Jeux Olympiques à l'occasion de la VIIe Conférence mondiale sur le sport et l'environnement qui se tient actuellement à Beijing, Chine.




En route pour des Jeux "verts"
Toutes les ONG présentes collaborent avec le comité d'organisation des Jeux Olympiques de 2008 à Beijing (BOCOG) dans le but d'organiser des Jeux "verts". Lo Sze Ping, directeur des campagnes et de la communication pour Greenpeace Chine, a souligné que son organisation tenait à contribuer au succès des Jeux en proposant des solutions aux défis environnementaux. En plus de son étroite collaboration avec le BOCOG, Greenpeace s'est associée à Coca Cola, partenaire mondial du Mouvement olympique, pour Beijing 2008. Leur projet commun consiste à installer 6 000 machines réfrigérantes respectueuses de l'environnement et de la couche d'ozone et 350 distributeurs sur les sites officiels à Beijing d'une durée de vie de dix ans. Cette mesure aura un effet comparable au retrait de la circulation de quelque 218 000 voitures pendant les deux semaines des Jeux Olympiques. Pour Lo Sze Ping, le partenariat trilatéral entre un sponsor, une ONG et le comité d'organisation est une combinaison gagnante qui laissera, pendant les Jeux à Beijing et bien au-delà, un héritage positif.





L'engagement de la population est essentiel
Les ONG s'accordent à dire que le soutien de la population pour les campagnes et les projets environnementaux à l'approche des Jeux de 2008 est absolument capital. Parmi les initiatives envisagées : encourager les habitants de Beijing à se passer de leur véhicule pendant une journée, leur expliquer comment réduire la pollution par les poussières et économiser l'eau, mener des campagnes de sensibilisation dans les écoles ou organiser des conférences dans les universités. Le représentant du WWF Chine, Dermot O'Gorman, a présenté la campagne nationale du WWF "20 ways to 20%" dont l'objectif est d'aider la Chine à atteindre une baisse de 20 % de sa consommation d'énergie d'ici 2020. Des affiches sont placardées partout en Chine avec 20 astuces qui permettent de respecter l'environnement dans la vie de tous les jours. Si la campagne prendra fin au début des Jeux Olympiques de 2008, son impact devrait perdurer longtemps après la cérémonie de clôture.





Au-delà de 2008
Aussi bien Greenpeace que le WWF ont déjà collaboré par le passé avec les comités d'organisation des Jeux Olympiques et comptent bien continuer après 2008. D'ailleurs, le WWF assiste les organisateurs des Jeux Olympiques de Londres 2012 dans la conception de leurs stratégies de développement durable, qui visent notamment à réduire l'impact environnemental des nouveaux sites et à élaborer des solutions astucieuses en matière de transport. Les phases de planification et de mise en œuvre des Jeux doivent en effet intégrer les préoccupations environnementales depuis le moment où une ville exprime sa volonté d'accueillir les Jeux Olympiques mais aussi faire en sorte que les solutions apportées demeurent efficaces bien après les Jeux.
 
 
back to top En