skip to content

Les Norvégiens remportent l'or au curling après leur inspiration de Lillehammer 2016

OIS/IOC
Date
16 janv. 2020
Tags
Actualités Olympiques, JOJ, Lausanne 2020, Curling
L'équipe mixte de curling de Norvège est un héritage vivant des Jeux Olympiques de la Jeunesse.


Deux de leurs joueurs, Lukas Hoestmaelingen (NOR) et Grunde Buraas (NOR), qui ont remporté le match pour la médaille d'or jeudi, ont commencé à pratiquer ce sport car ils ont été inspirés par les Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de 2016 à Lillehammer.

"Lukas et moi venons tous deux de Lillehammer, et la piste de curling a été construite uniquement pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse, donc si ce n'était pas pour l'événement, nous ne jouerions même pas", a déclaré Buraas.

"Maintenant, c'est là qu'on s'entraîne tout le temps. En 2016, nous avons vu qu'il était possible d'atteindre ce niveau. Une fois qu'on a commencé à jouer, on s'est rendu compte que Lausanne 2020 serait un beau objectif".

OIS/IOC

"Nous avons regardé presque tous les matchs de Lillehammer 2016. Je suis resté à la patinoire toute la journée au lieu d'aller à l'école", a déclaré Hoestmaelingen.

"Nous avons décidé d'essayer ce sport. Si on m'avait dit que quatre ans plus tard je serais ici avec une médaille d'or, je n'y aurait pas cru. C'est incroyable d'avoir une médaille autour de mon cou. C'est plus lourd que je ne le pensais. Mon cou est fatigué."

La duo a accompagné Nora Oestgaard (NOR) et Ingeborg Forbregd (NOR) pour vaincre le Japon 5-4 en finale - un match tendu qui a nécessité une prolongation pour en décider.

"C'était incroyable", a déclaré Ingeborg. "J'étais très nerveuse de jouer une manche supplémentaire, alors c'était incroyable de gagner comme ça."

OIS/IOC

Hoestmaelingen a dit : "J'étais assez choqué parce que la dernière pierre qu'ils ont lancée était vraiment bonne. J'ai pensé : "Oh, bon sang". Mais nous avions encore le contrôle et nous nous sentions donc assez en sécurité.

"L'équipe mixte a été une très bonne expérience. Nous jouons habituellement les garçons contre les garçons et les filles contre les filles, donc c'était très intéressant. On s'est fait beaucoup d'amis et l'expérience était géniale."

Hoestmaelingen a démenti le fait que l'équipe allait maintenant investir dans le genre de pantalons voyants qui ont fait la sensation internationale des curleurs norvégiens aux Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018. "Je pense que nous devrons faire notre propre choix", a-t-il déclaré. "Nous n'allons pas voler la vedette aux pantalons de cette équipe."

OIS/IOC

La Russie a battu la Nouvelle-Zélande pour obtenir la médaille de bronze, et la Champery Curling Arena était remplie d'enfants qui appréciaient les deux matches, tout comme Hoestmaelingen et Buraas l'avaient fait il y a quatre ans.

"J'espère vraiment que les gens seront inspirés par Lausanne 2020, comme nous l'avons été", a déclaré Hoestmaelingen. "Ce serait bien qu'un enfant qui regarde aujourd'hui aille aux prochains JOJ."

back to top En