skip to content
Date
24 août 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Actu CIO

Les navigateurs de Singapour en or à Nanjing

Les navigateurs singapouriens n’ont pas gagné une médaille d’or, mais deux sur le Lac Jinniu, site des épreuves de voile, offrant à leur pays ses toutes premières médailles d’or dans une compétition olympique, quelle qu’elle soit.


Bernie Chin, médaillé d’or de Singapour, à la manœuvre lors de l’ultime régate

Le pays insulaire, qui n’avait pas encore gagné de médaille d’or à l’échelon olympique, quel qu’il soit, a gommé avec énergie cet état de fait, en obtenant la première place, chez les hommes comme chez les femmes, des dériveurs monoplaces.

Bernie Chin (SIN) a bouclé la dernière régate à la cinquième place, un classement qui lui laissait une avance confortable de neuf points sur son adversaire le plus proche, Rodolfo Pires (POR).

« J’ai joué la sécurité et je n’ai rien tenté. J’ai simplement essayé d’assurer, a déclaré le Singapourien. Il me fallait simplement être devant et dans les cinq premiers. Même si j’ai perdu une place en fin de régate, sous le vent, je n’ai pas eu à forcer beaucoup. »

La médaille de bronze est revenue au Hongrois Jonatan Vadnai.

Samantha Yom offre le doublé à Singapour

Samantha Yom, la compatriote de Chin, a décuplé l’euphorie de l’équipe singapourienne en remportant la médaille d’or féminine des dériveurs d’un tout petit point.

Seconde de l’ultime course, elle a coiffé la Néerlandaise Odile van Aanholt au classement général, cette dernière terminant seulement septième de cette dernière manche.

« J’ai beaucoup appris sur ce que signifie la notion de soutien. Je remercie vraiment mon père et ma mère, qui sont ici, pour le soutien qu’ils m’ont apporté », a dit Samantha.

Pour ses géniteurs, il s’agissait d’un moment dont ils n’auraient jamais osé rêver.

« Nous ne voulions pas trop espérer. Elle est venue avec l’objectif de terminer dans les cinq premières. Mais c’est un exploit fantastique qu’elle ait décroché l’or. Peut-être même trop lourd à réaliser pour nous », a indiqué Michael, le père de Samantha.

Les familles Yom et Chin fêtent les premières médailles d’or olympiques de Singapour

Dans la classe planche à voile, l’or est revenu à Wu Linli (CHN) chez les femmes et à Francisco Cruz Saubidet Birkner (ARG) chez les hommes.

La Chinoise a dominé l’épreuve, en remportant quatre des cinq dernières courses, avouant que sa préparation pour Nanjing 2014, avait été parfaite.

« J’ai perdu du poids en perspective de l’épreuve. Je suis passée de 69 à 55 kg, pour les vents plus faibles », a-t-elle précisé.

Les deux véliplanchistes ont indiqué qu’ils allaient passer maintenant en classe RS:X, le niveau olympique, alors que les navigateurs sur dériveur devraient opter pour leur part pour le laser radial.

« Je me suis entraîné toute l’année pour cette épreuve et j’ai terminé premier. Je vais prendre maintenant un peu de vacances avant de bifurquer vers la planche RS:X, a déclaré Francisco Cruz Saubidet Birkner. C’est plus difficile et je vais devoir m’entraîner davantage, mais maintenant, je peux m’entraîner avec mon frère [Bautista Saubidet Birkner, qui a participé à la première édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse, à Singapour en 2010] et j’en suis très heureux. »

back to top En