skip to content
Date
27 juil. 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Paix

Les Nations Unies et le CIO émettent une série de timbres rendant hommage au rôle du sport au service de la paix

À l’occasion de l’appel solennel des Nations Unies au respect de la Trêve olympique pour les Jeux de la XXXIe Olympiade à Rio de Janeiro le 25 juillet dernier, le service postal des Nations Unies a lancé en partenariat avec le CIO une série de six timbres représentant des épreuves sportives et une colombe de la paix, qui ont pour vocation de commémorer les valeurs conjointes des deux organisations, en particulier le concept de sport au service de la paix.


Comme le veut la tradition, et comme l’a encore rappelé l’Assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution A/RES/70/4 en octobre 2015, un appel au respect de la Trêve olympique dans le monde entier est lancé sept jours avant le début des Jeux Olympiques. La Trêve s’achève sept jours après la fin des Jeux Paralympiques qui se disputent dans la foulée.

À cette occasion, le service postal des Nations Unies (APNU) émet, en partenariat avec le Comité International Olympique (CIO) et le Bureau des Nations Unies pour le sport au service du développement et de la paix (UNOSDP), une série de timbres aux couleurs chatoyantes sur lesquels apparaissent les anneaux olympiques, et le slogan en trois langues, "Le sport pour la paix", "sport for peace", "sport fur den freiden".

IOC

L’aviron, l’haltérophile, la gymnastique, l’escrime, l’athlétisme et une colombe de la paix illustrent cette série de six timbres que l’on peut se procurer sur le site officiel unstamps.org, ou dans les boutiques du service postal des Nations Unies, à New York, Vienne ou Genève. Leur émission intervient exactement une semaine avant le début de la Trêve olympique, afin de la mettre en lumière et de promouvoir la contribution du sport à la paix dans le monde. Ils ont été dessinés par l’artiste américain Nick Ilusasda.

L'un des principaux objectifs des Jeux Olympiques est de promouvoir la paix, le respect, la compréhension mutuelle et la bonne volonté. Le Mouvement olympique inspire dans le monde entier tous ceux qui veulent contribuer à un avenir pacifique à travers les valeurs d’éducation du sport. Ces valeurs sont pleinement partagées par les Nations Unies qui ont notamment adopté, dès 1993, une résolution pour qu’à chaque année olympique, la Trêve soit respectée par tous les États membres. 

IOC

La Trêve olympique, une tradition qui remonte au IXe siècle avant Jésus-Christ

La tradition de la "Trêve olympique" ou "Ekecheiria" fut établie dans la Grèce antique au IXe siècle avant J.-C. par la signature d’un traité entre trois rois. Durant cette période de trêve, les athlètes, les artistes et leur famille, ainsi que les simples pèlerins pouvaient voyager en toute sécurité pour participer ou assister aux Jeux Olympiques, puis retourner dans leurs pays respectifs. Alors que l’ouverture des Jeux Olympiques approchait, la trêve sacrée était proclamée et annoncée par les citoyens d’Elis, qui voyageaient à travers le monde grec pour diffuser ce message.

Prenant en compte le contexte mondial dans lequel le sport et les Jeux Olympiques s’inscrivent, le Comité International Olympique (CIO) a décidé de faire revivre la tradition de la Trêve olympique pour préserver, dans la mesure du possible, les intérêts des athlètes et du sport en général et pour encourager la recherche de solutions pacifiques et diplomatiques aux conflits qui sévissent dans le monde.

Par ce concept global et symbolique, le CIO a pour but de mobiliser la jeunesse pour la promotion des idéaux olympiques, à savoir utiliser le sport pour favoriser les contacts entre des communautés en conflit, fournir une aide humanitaire aux pays en guerre et, plus généralement, créer des occasions de dialogue et de réconciliation.

IOC

Les initiatives du CIO en faveur de la Trêve olympique s’étendent au-delà de la période des Jeux Olympiques et ont conduit à la mise en œuvre, par le biais des comités d’organisation des Jeux Olympiques, des Comités Nationaux Olympiques et d’autres partenaires tels que les Nations Unies, d’une série d’activités en relation avec le sport au service de la paix.

Dans son message vidéo, le président de la 70e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, S.E. M. Mogens Lykketoft, remercie "l’APNU, le CIO et l’UNOSDP" d’avoir émis cette série de timbres. En lançant le même jour l’appel à la Trêve olympique, "au-delà des Nations Unies également", il rappelle que "les leaders mondiaux reconnaissent la capacité du sport à favoriser la paix et le développement".

"Le sport contribue à la fois à la santé, au bien-être, à l’autonomisation des femmes et des jeunes. Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio approchent à grand pas. Ils vont réunir des athlètes du monde entier dans le plus grand des évènements sportifs. Pour la première fois, sous l’égide du CIO, une équipe de réfugiés va participer aux Jeux sous la bannière olympique, agissant comme un puissant symbole de notre humanité commune", explique-t-il. 

La proclamation solennelle de la Trêve olympique a été relayée par le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, qui, dans un message fort adressé au monde, conclut sur ces mots : "Tous ensemble, défendons les idéaux d'égalité et de respect mutuel. Tous ensemble, veillons au respect de la prospérité et de la dignité pour tous. La paix commence avec nous."

IOC

back to top En