skip to content
Date
19 août 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Actu CIO

Les nageurs chinois enchantent la piscine du Centre olympique après deux médailles d’or

C’est une foule en ébullition qui a applaudi les nageurs chinois après qu’ils aient obtenu deux médailles d’or et une de bronze, ce mardi 19 août, à la piscine du Centre olympique des sports de Nanjing. Le spectacle était décidément au rendez-vous puisque, chez les dames, le 200 m dos a donné lieu à un final haletant.


Les athlètes chinois ont dominé le 100 m nage libre femmes. Shen Duo a remporté l’or en 53 s 84, tandis que sa compatriote Qiu Yuhan s’adjugeait le bronze. Siobhan Bernadette Haughey (HKG), s’est intercalée entre les deux pour compléter le podium.

Haughey, fille d’une Chinoise de Hong Kong et d’un Irlandais, était enchantée de s’emparer de sa seconde médaille d’argent des Jeux, qui s’est ajoutée à celle obtenue lors du 200 m quatre nages individuel femmes.

« J’espérais juste pouvoir démarrer le plus rapidement possible lors des 50 premiers mètres et tenir le coup jusqu’à la fin », confie l'intéressée.

« Les derniers 50 mètres ont été très difficiles, mais j’ai résisté jusqu’à ce que je touche le mur. »

En raison d’une myopie sévère,  Haughey a dû revêtir ses lunettes pour recevoir sa médaille. À ce propos, elle explique : « Ça n’a aucune influence sur mon travail. Lorsque l’entraîneur écrit les consignes sur le tableau, je demande juste à mes coéquipiers de m'aider si j’ai du mal à les lire. »

L’autre médaillé d’or chinois est parvenu à enlever la victoire d’un 100 m papillon hommes très serré. Li Zhuhao a achevé le parcours 3 centièmes de seconde devant le Russe Aleksandr Sadovnikov. L’Australien Nicholas Brown a décroché le bronze.

« Je suis fier d’avoir battu ces nageurs venus de tous les horizons, devant cette foule », s'est réjoui Li.

Sadovnikov attribue quant à lui sa deuxième place à un manque de visibilité et un mauvais timing.

« J’ai accéléré à mi-chemin, mais je n’arrivais pas à voir ce qu’il se passait devant moi et j’ai manqué ma touche. Mais mains étaient en l’air alors qu’elles auraient du toucher le mur », estime-il.

L’Italie à la fête

Lors de la seconde journée des épreuves de natation, l’Italie s’est emparée de deux médailles d’or, dont une ex-aequo.

L’Italienne Simona Quadarella a pris la première place du 800 m nage libre femmes, avant que sa coéquipière Ambra Esposito ne se revête d’or aux côtés de l’Américaine Hannah Moore dans un 200 m dos femme palpitant.

Sur un plan statistique, Quadarella a fini première de la « poule lente », mais a enregistré un meilleur temps que l’Espagnole Jimena Perez Blanco, qui a dominé « la poule rapide ».

Quadarella, qui a établi un nouveau record personnel à 8 min 35 s 39, est restée stupéfaite de ne pas voir ses supposées rivales la rejoindre.

« Je suis très heureuse. Je n’avais pas compris que j’avais gagné et quand j’ai réalisé, j’ai crié de joie », raconte la championne.

Esposito, qui s’est hissée à la première place du 200 m dos femmes grâce un retour lors du dernier tronçon, assure qu’elle ignorait se trouver derrière Moore lors de la dernière partie.

« Je savais juste que je devais aller vite et être très forte », dit-elle en gonflant les muscles de son bras gauche. « C’est une sensation un peu étrange de partager sa médaille, mais je suis vraiment satisfaite et cela reste une médaille d’or après tout. »

Pour sa part, Moore a fait part de son soulagement car elle pensait avoir laissé passer sa chance. « À mon avis, je suis partie un peu trop fort parce que mes jambes me brûlaient dans les 50 derniers mètres. »

« Après avoir touché, je me suis dit : ‘Bon sang, j’ai perdu’. C’est le plus beau moment de ma vie. Tous mes coéquipiers prenaient des photos… et j’adore les réseaux sociaux, donc je suis sûre que je vais être en ligne ce soir. »
 
Première médaille d'or pour l’équipe britannique

La Grande Bretagne a remporté sa première médaille de natation des Jeux lors du relais 4 x 100 m nage libre hommes.

Après s’être qualifiée avec le quatrième temps, l’équipe britannique a mené toute la course pour s’assurer la victoire. L’Italie s’est confortablement adjugée l’argent et l’Allemagne est remontée du septième rang pour prendre le dessus sur le leader des qualifications, la Russie, et s’emparer du bronze.

« Tout le monde a bien travaillé, je suis content », estime Martyn Walton, le troisième nageur de la Grande Bretagne.

« C’était ma dernière course et je suis extrêmement satisfait de ce que nous avons fait. Les Britanniques se subliment toujours dans les relais. Nous pouvons espérer incarner l'avenir. »

back to top