skip to content
Date
19 févr. 2010
Tags
Actu CIO , Vancouver 2010

Les membres du CIO au service des athlètes


Les membres du Comité International Olympique (CIO) jouent un rôle important en coulisses à l'occasion des Jeux afin de servir les intérêts des athlètes et des différents partenaires. Le programme des membres délégués à l'observation des Jeux Olympiques a pour mission de veiller à ce que les besoins des athlètes soient pleinement satisfaits sur les sites de compétition, au village olympique et dans toutes les autres installations prévues pour les Jeux. Bon nombre des membres du CIO qui participent à ce programme comprennent parfaitement les besoins des athlètes du fait de leur passé d'olympien. Anton Geesink, membre du CIO aux Pays-Bas et champion olympique de judo aux Jeux Olympiques de 1964 à Tokyo, supervise ce programme.

Olympic.org : En quoi consiste la fonction de membre délégué à l'observation des Jeux ?

 

Anton Geesink : Les membres du CIO sont affectés à des disciplines sportives et à des sites bien précis en fonction de leurs compétences et de leur intérêt. Ils rendent compte chaque jour de leurs observations afin que les éventuels problèmes rencontrés puissent être réglés rapidement. Les normes pour les sites de compétition sont élevées – c'est la perfection que nous visons. Ce n'est pas toujours facile à atteindre, mais c'est le but que nous nous sommes fixé.

 

Olympic.org : On ne tarit pas d'éloges sur les villages olympiques de Vancouver et Whistler. Qu'est-ce qui fait un bon village ?

 

Anton Geesink : Le village olympique est un élément essentiel de l'expérience vécue par les athlètes. La plupart des olympiens attachent une grande valeur à la chance qui leur est offerte de rencontrer d'autres athlètes venus du monde entier et la considèrent comme l'un des aspects les plus importants des Jeux. En tout premier lieu, les athlètes doivent se sentir chez eux au village dès leur arrivée. Les athlètes olympiques subissent une pression énorme. Ils ont besoin d'un lieu où se ressourcer en paix. Ce n'est pas tant la dimension des pièces qui compte que le fait de parvenir à créer une atmosphère où ils se sentiront à l'aise.

 

Olympic.org : Quel est votre premier bilan des Jeux de Vancouver ?

 

Anton Geesink : Tous les rapports sont bons jusqu'ici. Les organisateurs ont travaillé dur pour offrir des Jeux d'une grande qualité, et ça se voit. Aucun problème majeur n'a été relevé par les membres du CIO. Bien sûr, nous poursuivrons nos observations afin de régler ce qui doit l'être. C'est un moyen pour nous de donner quelque chose en retour aux athlètes qui font des Jeux ce merveilleux événement auquel nous assistons.

 

En savoir plus sur le programme des membres délégués

back to top