skip to content
IOC
Buenos Aires 2018

Les liens se forment rapidement pour un triomphe de l'Amérique du nord en équitation

Les cavaliers ont réussi à former des partenariats instantanés, non seulement avec les chevaux, mais également avec leurs coéquipiers. La compétition par équipes, première épreuve d'équitation des JOJ de Buenos Aires 2018, a vu le triomphe de la formation d'Amérique du nord devant celles d'Europe et d'Afrique.



La Zimbabwéenne Brianagh Lindsay Clark a passé 52 heures dans les avions et les aéroports pour participer aux compétitions équestres des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018. Son cheval est toutefois arrivé après un voyage beaucoup plus court:  la magnifique jument El Roblecito Malaika, vient en effet des écuries proches du site des compétitions, le Club Hipico Argentino.

En effet, aux JOJ, les chevaux sont tirés au sort pour chaque cavalier et cavalière. Chaque participant n'a disposé que de trois séance d'entraînement avant le début des épreuves le 8 octobre, pour se familiariser avec sa monture. "J'ai passé le plus de temps possible avec le cheval", a déclaré Clark, "et la majeure partie de ce temps, je ne lui ai pas fait sauter les obstacles, juste un travail au sol, pour m'adapter et  apprendre comment elle aime se mouvoir" .

 

La cavalière de 17 ans, faisait partie des 30 concurrents des JOJ qui disputent les compétitions  sur des montures "empruntées" , des chevaux de saut d'obstacles de qualité fournis par de généreux supporters sportifs en Argentine. Ainsi, après leur arrivée à Buenos Aires, les adolescents ont commencé par se voir attribuer des chevaux par tirage au sort, avant de devoir également s'adapter rapidement à leurs nouveaux coéquipiers.

La compétition mettait aux prises six équipes continentales de cinq cavaliers. Après le premier tour disputé lundi et le deuxième tour du lendemain, un barrage entre l’Europe et l’Amérique du Nord a décidé du titre. La formation nord-américaine  (la Mexicaine Nicole Meyer Robredo, le Haïtien Philippe Mateo Coles, la Panaméenne Marissa Del Pilar Thompson, le Hondurien Pedro Espinosa et l'Américaine Mattie Hatcher) est sortie victorieuse grâce à un sans-faute de Hatcher en selle sur  Santa Rosa Valery

IOC

"Je savais que je devais aller le plus vite possible et que je ne devais pas faire tomber de barre, mon cheval était très bien disposé, il était juste là, avec moi", a déclaré Hatcher, 17 ans, après la victoire de son équipe. "Je n’avais vraiment pas beaucoup de temps pour me sentir nerveuse  avant mon passage, et quand je me suis lancée, je me suis dit que c’était vraiment trop amusant. Le fait d'être soutenue par les spectateurs, alors que je suis pas de leur pays, c'est vraiment trop cool."  L’Afrique de Brianagh Lindsay Clark a remporté la médaille de bronze.

IOC

Parmi les spectateurs intéressés figurait la cavalière olympienne portugaise Luciana Diniz, qui fait partie des athlètes modèles aux JOJ et encourage les jeunes cavaliers à mettre les chose en place dans leur vie sportive.  "Devenir un meilleur cavalier, devenir une meilleure personne, faire l'expérience de nouvelles cultures et se faire de nouveaux amis, voilà en quoi consiste un événement comme les Jeux Olympiques de la Jeunesse", a-t-elle souligné.

Les compétitions d'équitation se poursuivent le vendredi 12 octobre, avec les débuts de l'épreuve de saut d'obstacles individuel.

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En