skip to content
OIS / IOC
Buenos Aires 2018

Les joueurs applaudissent le nouveau format du badminton

Le soutien grandit alors que le badminton se projette dans l'avenir grâce aux relais par équipes, imprévisible et qui évolue rapidement. L’épreuve innovante du relais par équipe mise à l’essai aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018 a été applaudie par les joueurs après les quatre premiers jours de compétition du badminton.

Le relais, qui regroupe huit équipes d’un niveau comparable sur la base du classement mondial, a poussé les joueurs à s’efforcer d’atteindre un objectif commun aux côtés des jeunes stars d’autres nations.

"Ce format est nouveau pour moi", a déclaré le joueur néo-zélandais Oscar Guo. “Personne n’était sûr de ce qui se passerait jusqu’à ce que nous commencions à jouer,  mais cela fonctionne vraiment bien. Je rencontre de nouvelles personnes et je trouve l’esprit d’équipe qui est si important aux Jeux Olympiques. »

Chaque équipe est composée de huit joueurs et joueuses de nationalités différentes. La décision se fait par un total de points marqués sur 10 matches : deux chacun en simple masculin, le simple féminin, le double masculin, le double féminin et le double mixte.

"La façon dont vous jouez affecte directement vos coéquipiers à cause de votre score combiné", a expliqué la Britannique Grace King. "Vous avez la pression, car vous voulez faire au mieux pour vos coéquipiers et pour vous-même".

 

Les quarts de finale disputés mercredi entre les équipes Sigma et Zeta ont montré à quel point le relais pouvait être imprévisible. Le score fluctuait avant que la formation Zeta ne l'emporte finalement lors des deux derniers matches, sur le score de 110-106.

“L'évolution du score est intéressante. Ça n'était jamais arrivé auparavant. C’est vraiment bien de faire connaissance avec tous les joueurs", a souligné le Britannique de Zeta Christopher Grimley, après qu'il ait remporté les deux derniers points de son équipe, dans le double mixte et dans le double hommes.

Les Jeux olympiques de la jeunesse sont autant une affaire d’apprentissage que de compétition. Wang Zhiyi de l'équipe Sigma, a expliqué qu'elle se familiarisait avec ses coéquipiers, ajoutant : "Mon anglais n'est pas très bon, mais nous pouvons quand même bien nous amuser ensemble."

OIS/IOC

Le Français Arnaud-Sylvain-André Merkle, partageait le même avis. '"C’est très bien pour nous. Nous prenons nos repas ensemble. S'il n'y avait pas de compétition par équipes, je ne parlerais même pas aux joueurs des autres pays. "

Dans les quarts de finale du simple hommes disputés également ce mercredi, le champion du monde junior et tête de série n°1 Kunlavut Vitidsarn (Thaïlande) s'est fait sortir par Merkle, 21-13, 21-10. Le Français va maintenant disputer une demi-finale choc face au chinois tête de série n°5 Li Shifeng, qui est remonté au score pour venir à bout de l'Irlandais Nhat Nguyen, 15-21, 21-19, 21-19. La demi-finale du bas de tableau du simple hommes se disputera entre l'Indien Lakshya Sen et le Japonais Kodai Naraoka.

Dans le tableau du simple dames, la tête de série n°1 thaïlandaise Phittayaporn Chaiwan a évité de connaitre le même sort que son compatriote en battant la Hongroise Vivien Sandorhazi 21-9, 21-8. Cahiwan affrontera la Malaisienne oh Jin Wei, qui a elle aussi confortablement franchi le cap des quarts en disposant de la Vietnamien Vu Thi Anh Thu 21-12, 21-9.

La Chinoise Wang Zhiyi, tête de série n°2, a dominé Huang Yinhsuan du Taipei Chinois et affrontera en demi-finale sa compatriote Jaslyn Hooi, qui a battu la Américaine Jennie Gai 21-16, 21-18.

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En