skip to content
Date
24 févr. 2010
Tags
Actu CIO , JOJ

Les JOJ, un atout pour la santé selon le Prince Souverain Albert II

Selon le Prince Souverain Albert II, les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) offriront un moyen de remédier au manque d'activité physique constaté à l'heure actuelle chez de nombreux enfants et adolescents.

"Les JOJ permettront de toucher les plus jeunes", a-t-il indiqué. "Ils montreront ce que la pratique sportive peut faire pour chacun, les jeunes en particulier, et la joie qu'elle peut procurer."

Ainsi que l'a rappelé le Prince Souverain Albert II, membre du Comité International Olympique et quintuple olympien, de nombreuses études ont révélé que l'activité physique chez les enfants avait considérablement diminué au cours des dix dernières années. "Faire du sport n'est ni vieux jeu ni quelque chose à mettre à côté. Il est de notre responsabilité de proposer aux enfants de nouvelles manières de pratiquer un sport."

En décidant de la création des JOJ en 2007, le CIO a montré que son engagement envers la jeunesse d’aujourd’hui et de demain ne se résumait pas simplement à des mots, mais se traduisait dans l’action en lui offrant une manifestation bien à elle dans l’esprit des Jeux Olympiques.

"Nous voulions montrer qu'il n'est pas nécessaire d'être un athlète de haut niveau pour apprécier le sport, que le sport peut être accessible à tous", a ajouté le Prince.

Les JOJ disposeront d'ambassadeurs internationaux – des personnes jouant un rôle actif dans le sport ou des olympiens – qui encourageront les jeunes athlètes.

"Leur proposer des modèles de leur génération leur prouvera que faire du sport, c'est sympa. Ils diront : je veux faire ce sport parce que c'est chouette et que ça me parle."

Les premiers JOJ qui se tiendront cet été à Singapour rassembleront près de 3 500 athlètes âgés de 14 à 18 ans dans 26 sports.

Par Kimiya Shokoohi, reporter JOJ

Tags Actu CIO , JOJ
back to top