skip to content
2016 / CIO / LEICESTER, Jed
Date
13 avr. 2017
Tags
JOJ , Actu CIO , Innsbruck 2012 , Lillehammer 2016

Les JOJ relancent le départ groupé sur la glace en Autriche

L'épreuve du départ groupé en patinage de vitesse devant faire son entrée pour la première fois au programme des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 depuis Lake Placid en 1932, revenons sur le come-back inoubliable de cette épreuve lors des tout premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de 2012 à Innsbruck.

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) n'ont jamais été avares en expériences et cette approche novatrice a été à nouveau à l'honneur à Innsbruck en 2012 avec l'ajout d'une épreuve passionnante au programme du patinage de vitesse vue pour la dernière fois dans un programme olympique lors des Jeux Olympiques d'hiver de Lake Placid 1932. 

Six des huit courses en Autriche ont suivi le modèle traditionnel avec deux patineurs et différentes manches disputées sur la glace de la patinoire Eisschnelllaufbahn mais il y a aussi eux deux courses avec un départ groupé (hommes et femmes). Cette épreuve avec plusieurs participants a connu un tel succès qu'elle va désormais faire son retour au programme des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018. 

Au total, ce sont 28 patineuses qui avaient pris le départ de la course féminine très attendue sur une distance de 3 200 m et huit tours. Les concurrentes avaient été placées par rangées de six, avec un mètre séparant chaque rangée et les places de départ avaient été déterminées par les performances des athlètes dans les précédentes courses des JOJ. 

IOC/Richard Juilliart


L'humidité du temps à Innsbruck avait rendu les conditions dangereuses, mais les patineuses du départ groupé sont parties sans encombre ou accident. Si deux athlètes sont tombées au premier virage de la patinoire Eisschnellaufbahn, une énorme collision a heureusement été évitée et après six tours de jeu du chat et de la souris, les médailles se sont finalement jouées lors du sprint du dernier tour. 

La favorite avant la course était la Néerlandaise Sanneke de Neeling après sa victoire du 3 000 m à Innsbruck, mais la Sud-Coréenne Su Ji Jang et la Japonaise Sumire Kikuchi la talonnaient alors que toutes les trois entamaient la dernière ligne droite. Toutefois, c'est la jeune néerlandaise qui grâce à une formidable accélération l'a emporté d'à peine 0,07 secondes sur sa rivale sud-coréenne et de seulement 0,18 secondes sur Sumire Kikuchi. 
Cette victoire a permis à la jeune adolescente de 15 ans de remporter sa troisième médaille aux JOJ de 2012 tandis que Su Ji Jang, forte de sa médaille d'argent, a amélioré le bronze remporté lors de l'épreuve du 3 000 m.

Dans la course masculine disputée sur 12 tours, la Chine a dominé avec Yang Fan qui a remporté une moisson de médailles d'or à Innsbruck. Le jeune homme avait déjà triomphé dans le 1 500 m et le 3 000 m et a été trop fort pour le reste du peloton lors du départ groupé, battant le Japonais Seitario Ichinohe finalement deuxième et le Russe Vasili Pudushkin, troisième. 

"J'ai vraiment beaucoup aimé cette épreuve car c'est très différent du patinage de vitesse habituel", a déclaré Yang Fan après sa victoire. Et d'ajouter : "Vous devez vous adapter aux imprévus. Vous devez être en mesure de réagir rapidement. Vous devez faire preuve d'intelligence, la technique seule ne suffit pas. Parfois, vous devez soudainement accélérer et à d'autres moments, vous devez vous contenter de suivre les autres. Vous devez énormément utiliser votre cerveau."  

back to top En