skip to content
Date
03 août 2011
Tags
Singapour 2010 , JOJ

Les JOJ en route pour Londres 2012 ... entretien avec Rachel Nicol


La triple médaillée en natation des Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2010 à Singapour, Rachel Nicol, a toujours pris le parti de s'amuser. D'ailleurs, la jeune Canadienne a commencé la natation un peu à la manière d'un canard (presque littéralement) et avait à peine quatre ans lorsqu'elle s'est lancée dans la compétition.

"La natation était juste une évidence pour moi", a déclaré la jeune fille âgée aujourd'hui de 18 ans. Son père était en effet lui-même nageur professionnel pour l'Écosse. Et d'ajouter : "Mes parents ne m'ont jamais dit 'tu dois choisir', ils m'ont toujours laissée me faire mes propres impressions."

Après avoir raté de peu la qualification pour les Jeux Olympiques de 2008 à Beijing à l'âge de 15 ans, Rachel s'est fixée comme objectif les JOJ de 2010 à Singapour, où elle n'a pas seulement remporté une médaille, mais trois ! (une en or et deux en bronze).

"Ce fut une expérience unique dans ma vie", se rappelle-t-elle avec enthousiasme. "Mon meilleur souvenir a certainement été lorsque j'ai compris que j'allais remporter le 50 m brasse. J'ai vu les autres filles derrière moi et elles étaient vraiment loin, je me suis alors tout simplement dit 'maintenant, c'est à toi de jouer' !".

Depuis Singapour, Rachel Nicol, élue athlète de l'année junior d'Alberta et détentrice de nombreux records, n'a cessé de s'entraîner sans relâche pour s'assurer une place au sein de l'équipe de natation canadienne aux Jeux Olympiques de 2012 à Londres, tout en gardant une attitude assez décontractée envers son sport.

"Je veux juste voir où la natation va me porter", a-t-elle expliqué avec modestie.

En fait, la natation, en plus de l'avoir menée jusqu'à Singapour l'année passée, la conduira aux États-Unis à l'automne prochain où elle a décroché une bourse pour étudier dans une université à Dallas.

"La natation ne va durer éternellement, aussi dois-je suivre une bonne formation", a précisé Rachel.

Toutefois, même si cela ne dure qu'un temps, Rachel semble déterminée à profiter de chaque seconde et à s'amuser jusqu'aux Jeux de 2012 à Londres.

Par la jeune reporter des JOJ, Kimiya Shokoohi

back to top