skip to content
Date
13 août 2008
Tags
Actu CIO , Beijing 2008 ,

Les Jeux Olympiques, un coup d’accélérateur pour l’emploi


Beijing 2008 : Les Jeux Olympiques et l’emploi
Alors que les Jeux de la XXIXe Olympiade ont enfin débuté avec la spectaculaire cérémonie d’ouverture à Beijing, plusieurs centaines de millions de téléspectateurs du monde entier devraient suivre les compétitions olympiques durant les deux prochaines semaines. Ils verront une ville transformée par les Jeux – et pas seulement sur les remarquables sites de compétition. Le facteur "Jeux Olympiques" ne permet pas seulement d’embellir la ville; c’est aussi un formidable coup accélérateur pour l’économie de celle-ci.
 
Les habitants de Beijing profitent des Jeux Olympiques
Les experts estiment que les Jeux Olympiques auront apporté 105,5 milliards de yuans (USD 13,4 milliards) supplémentaires au PIB de Beijing entre 2004 et 2008. Le taux de croissance économique annuel de la ville a augmenté de 12,2% entre 2001 – année où Beijing a été élue ville hôte des Jeux – et 2006. Sur la même période, le PIB par habitant à Beijing a plus que doublé pour atteindre USD 6 300, tandis que le salaire annuel moyen est passé de 20 962 yuans (environ USD 3 050) en 2001 à 40 117 yuans (environ USD 5 840) en 2006 – soit une hausse de près de 110%, et une augmentation annuelle de 15,7% une fois l’inflation déduite. 
 
Près de deux millions d’emplois créés
À Beijing, tous les secteurs ont profité des Jeux Olympiques, surtout l’industrie de la construction. Les grands projets de construction ont entraîné la création de 430 000 emplois supplémentaires dans ce secteur entre 2004 et 2008, tandis que l’industrie de la vente au détail et le commerce de gros auront gagné 130 000 nouveaux emplois. Parmi les autres secteurs qui en ont profité : les finances et les assurances, la technologie de l’information et la communication. En tout, les Jeux Olympiques auront créé 1,8 million de nouveaux emplois dans tous les secteurs, dont plus de 370 000 cette année.
 
La croissance du secteur des services compensera le ralentissement post-olympique
Le facteur "Jeux Olympiques" constitue également un coup d’accélérateur pour le secteur des services à Beijing et dans toute la Chine en général. Auparavant, le secteur tertiaire de la capitale chinoise était à la traîne par rapport à celui des villes des pays développés, qui constitue environ 80% des emplois. Mais il se développe rapidement et devrait représenter 70% des emplois en 2008. Cette croissance aidera à compenser le ralentissement post-olympique de l’économie chinoise, un effet qui se produit dans tous les pays et villes hôtes immédiatement après les Jeux.  
 
Les Jeux de Beijing contribuent à lever la barrière linguistique
Un autre effet des Jeux Olympiques est l’apprentissage de langues étrangères par les habitants de Beijing – une aubaine pour leurs perspectives de carrière alors que la Chine s’intègre de plus en plus au reste du monde. Une campagne a été menée à travers toute la capitale ces cinq dernières années pour encourager les habitants à apprendre l’anglais ainsi que d’autres langues. Plus d’un million de personnes ont pris des cours. Par ailleurs, la ville a encouragé les chauffeurs de taxis et de bus, les commerçants ainsi que les employés de la poste à améliorer leurs connaissances linguistiques. À Beijing, ils sont aujourd’hui cinq millions à parler plus ou moins anglais, ce qui représente 35% de la population. Si l’on ajoute à cela les quelque 30 millions de personnes qui apprennent le chinois à l’étranger, les Jeux Olympiques de Beijing auront incontestablement permis de lever la barrière linguistique.
 
 
 Plus de photos de Beijing
back to top