skip to content

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020 ou la mise en pratique des valeurs olympiques par les jeunes

IOC/Ubald Rutar
Date
06 janv. 2021
Tags
Actualités Olympiques, Lausanne 2020, JOJ, Héritage
Il y a tout juste un an, Lausanne était le théâtre de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Lausanne 2020, donnant ainsi tout son sens à son titre symbolique de capitale olympique.

C’est ainsi que, du 9 au 22 janvier 2020, plus de 640 000 spectateurs ont pu assister aux Jeux sur les divers sites et que des milliers d’autres les ont suivis à distance, dans 191 pays du globe. Les JOJ de Lausanne 2020 ont rassemblé près de 1 900 jeunes athlètes âgés de 15 à 18 ans, dans le cadre d’une manifestation spectaculaire célébrant la jeunesse, le sport et la culture.

Lausanne 2020 IOC

Cependant, située sur les rives du lac Léman entre collines, montagnes et vignobles, la quatrième ville de Suisse offrait bien plus qu’un simple cadre idyllique. En effet, Lausanne donnait vie à l’ambitieux rêve olympique du baron de Coubertin : apporter aux jeunes autonomie, encouragements et éducation, indépendamment de leur race, de leur nationalité et de leur niveau socio-économique.

"Lausanne 2020 a été mis sur pied pour les jeunes, par les jeunes et avec les jeunes," rappelle Christophe Dubi, directeur exécutif des Jeux Olympiques du CIO.

"Ces Jeux ont constitué une occasion d’éduquer des jeunes, de les aider à gagner en autonomie, ainsi que d’amener une nouvelle génération d’athlètes et d’amateurs de sport à mettre en pratique les valeurs olympiques."

L’organisation des JOJ de Lausanne 2020 comptait 81 épreuves dans huit sports et 16 disciplines, et se déroulant sur huit sites. Ces derniers étaient aménagés dans le canton de Vaud (Lausanne, Vallée de Joux, Leysin, les Diablerets et Villars), les stations suisses de ski de Champéry (Valais) et de St-Moritz (Grisons), ainsi que sur une site en France voisine (Le centre des Tuffes dans la station des Rousses).

"Les Jeux Olympiques de la Jeunesse Lausanne 2020 ont créé un héritage riche et divers pour notre région et sa population", déclare M. Philippe Leuba, conseiller d’État en charge du Département de l’économie, de l’innovation et du sport pour l’État de Vaud. "En dehors de l’accélération des investissements régionaux indispensables, avec de nouvelles infrastructures conçues pour une exploitation durable conforme à l’esprit Lausanne 2020, les JOJ ont renouvelé l’attachement de la population suisse aux valeurs et au Mouvement olympiques. Avec leur succès populaire immense, les JOJ ont fédéré l’ensemble de la région, y compris le Jura français, autour de l’ambition de ces Jeux, en créant une cohésion populaire nouvelle."

Lausanne 2020 IOC
"Nous, les jeunes, serons les dirigeants du monde"

L’ambition des JOJ ? Devenir un incubateur d’idées et d’innovations, ainsi qu’une manifestation permettant aux jeunes d’acquérir et de développer des compétences. Conformément à la formule “pour les jeunes, par les jeunes et avec les jeunes”, les organisateurs ont fait participer près de 130 000 enfants et adolescents à la préparation et au déroulement de ces Jeux.

"Lausanne 2020 a créé des Jeux pour l’avenir", a dit Virginie Faivre, présidente du comité d’organisation de Lausanne 2020, lors de la cérémonie d’ouverture. "Des Jeux dans l’air du temps, durables et innovants. Des Jeux s’inscrivant profondément dans leur région. Des Jeux promouvant l’égalité des genres. Des Jeux qui diffusent des valeurs positives du Mouvement olympique, toujours si pertinentes aujourd’hui : le respect de soi, de l’autre, de son environnement, l’amitié entre peuples et cultures, et l’excellence dans le don de soi. Et surtout, des Jeux pour les jeunes, par les jeunes et avec les jeunes. "

Lausanne 2020 IOC

Certains des éléments les plus symboliques des Jeux – tels la vasque olympique, les podiums et les plateaux pour les médailles – ont mis en lumière la manière dont les organisateurs et la jeunesse locale sont parvenus à collaborer. En effet, ces composantes emblématiques ont été conçues par des étudiants de l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (ECAL), puis fabriquées par des apprentis de l’École de construction (EDC) et du Centre de formation des Services industriels de Lausanne (C-FOR). Les compétences acquises et développées au cours de ce processus créatif serviront de référence à ces jeunes étudiants et apprentis pour de futurs projets.

La médaille, dessinée par un jeune artiste néo-zélandais âgé de vingt ans, Zakea Page, a été choisie parmi près de 300 projets soumis par des candidats de 60 pays différents. Intitulée "Beauté dans la diversité", la création retenue représentait une spirale de glace symbolisant "une culture faite de respect, d’amitié et d’excellence". 

S’exprimant une année après les Jeux, Zakea dit espérer que les valeurs olympiques inspireront la prochaine génération de dirigeants.

Lausanne 2020 IOC

"Nous, les jeunes, sommes la prochaine génération des dirigeants du monde," déclare-t-il. "Gouverner le monde est une tâche titanesque pour n’importe qui, en particulier à notre époque, et j’espère que les valeurs olympiques et les idéaux des Jeux – l’amitié, l’excellence et le respect – aideront l’humanité à avancer."’

Quant à la très populaire mascotte, Yodli, elle était le résultat du travail de 140 apprentis et étudiants de l’Eracom, école d’art et de communication basée à Lausanne. La chanson officielle des Jeux, au rythme entraînant et intitulée ‘Start Now’, a pour sa part été enregistrée par de jeunes chanteurs originaires des quatre régions linguistiques du pays, sur une musique dont les nombreux instruments comptaient même des cors des Alpes.

Conformes aux valeurs de la jeunesse

Grâce à leurs performances sportives, les jeunes athlètes ont réellement électrisé la foule. Cependant, l’esprit olympique était aussi palpable dans les rues des divers sites accueillant les compétitions, ainsi que dans l’attitude des communautés locales. Par exemple, mis sur pied afin de célébrer la tenue des JOJ dans la capitale olympique et sur toutes les sites de Lausanne 2020, le festival baptisé ‘‘Lausanne en Jeux !’’ proposait plus de 250 activités, expositions et ateliers. Animations les plus appréciées de ce festival, des initiations à certains sports étaient organisées afin de donner à la population de tous âges, mais en particulier aux enfants, la possibilité d’imiter les médaillés d’or qu’ils avaient admirés sur les pistes ou sur la glace.

lausanne en jeux - lausanne 2020 IOC/OIS

Bien que les Jeux aient eu lieu avant que le coronavirus ne paralyse le monde, ils tenaient compte et traitaient de certaines préoccupations actuelles des jeunes, lesquelles ont depuis été exacerbées du fait de la pandémie. Ces inquiétudes concernent notamment l’environnement, le changement climatique, les inégalités, les injustices sociales et les disparités entre hommes et femmes.

À cet égard, attendu son engagement visant à créer des Jeux responsables, Lausanne 2020 a prôné l’utilisation des transports publics. En effet, nul autre moyen de transport hormis le réseau des transports publics n’était proposé aux Comités Nationaux Olympiques. Ce choix a donc constitué une première dans le cadre des JOJ.

Lausanne 2020 IOC

Autre grande première dans l’histoire des éditions olympiques d’hiver, Lausanne 2020 a enregistré une égalité des sexes parmi les athlètes, avec un nombre égal de participants et de participantes. C’était également la première fois que des Jeux d’hiver acceptaient des rencontres multinationales de hockey sur glace à 3 contre 3, ainsi que des épreuves féminines de luge en double et une compétition de combiné nordique féminin.

La ville de Lausanne a également accéléré l’achèvement de différents projets destinés à bénéficier aux communautés locales et, plus particulièrement, à ses jeunes résidents.

Vortex - Lausanne 2020 OIS/IOC

Entre autres projets, le Vortex – bâtiment du village olympique de Lausanne – a été construit afin d’héberger par la suite 1000 étudiants, collaborateurs et hôtes académiques sur le campus de l’Université de Lausanne. Aux Diablerets, la construction de nouvelles remontées mécaniques a revalorisé le domaine skiable de la région, tout en élargissant l’offre touristique en toute saison. Et à Leysin, le remaniement du Snow Park, utilisé en tant que site olympique, a permis à la station de s’imposer comme l’un des principaux centres de freestyle en Europe.

"Bien qu’un an seulement se soit écoulé depuis la tenue des JOJ de Lausanne 2020, la pandémie a désormais changé le monde de manière spectaculaire," déclare Christophe Dubi. "Cependant, les valeurs olympiques d’excellence, de respect et d’amitié restent inchangées, et sont même encore plus pertinentes aujourd’hui. Alors que nous nous rapprochons de l’édition reportée des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, ces valeurs nous enseignent comment surmonter nos différences et nos difficultés, et aussi comment œuvrer ensemble à la réalisation d’objectifs communs, parce qu’ensemble nous sommes plus forts."

back to top En