skip to content
Date
15 févr. 2014
Tags
Sotchi 2014 , Actu CIO

Les Jeux d’hiver soulignent la complexité de la tâche des comités d’organisation

Cette première semaine des Jeux Olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi a souligné la complexité de la tâche à laquelle sont confrontés les comités d’organisation quand ils préparent les Jeux.


D’abord et avant tout, le comité d’organisation de Sotchi 2014 a pour mission d’organiser 98 épreuves à médailles, soit 12 de plus qu’à Vancouver en 2010 et 14 de plus qu’à Turin en 2006. Ces compétitions concernent 15 disciplines de 7 sports et elles se déroulent dans 11 sites construits pour l’occasion qui présentent une capacité combinée de 120 000 places environ.

Plus de 6 000 athlètes, membres d’équipes et officiels sont hébergés dans trois villages olympiques, tandis que 13 477 représentants de médias, diffuseurs et photographes sont présents à Sotchi pour couvrir les Jeux. Enfin, plus de 185 000 volontaires, partie intégrante du déroulement réussi des Jeux, ont déjà effectué, quant à eux, un total de 79 090 services quotidiens.

Jusqu’à présent, un million de billets ont été vendus pour ces Jeux et 270 000 personnes supplémentaires se sont rendues sur les sites de retransmission en direct de Sotchi 2014 installés dans l’ensemble du pays. Le réseau de transport rénové a, pour sa part, véhiculé plus 1,3 million de personnes, 400 000 en bus et 900 000 en train.

La tâche herculéenne du comité d’organisation est encore souligné si besoin est pas l’indispensable système de restauration, nourriture et boisson, qui compte plus de 1 400 points de distribution. Tous les jours, 185 000 employés, groupes clients et spectateurs sont ainsi servis et plus de 2 500 tonnes de nourriture ont été utilisées, jusqu’à présent, dans la confection de ces repas.

L’assemblage de ces différents éléments exige de la planification et une formidable coordination, c’est la raison pour laquelle le Comité International Olympique collabore étroitement avec les organisateurs des Jeux pour que les connaissances et l’expérience de leurs prédécesseurs soient transmises d’une ville hôte à la suivante et ainsi faciliter la mise en place des Jeux.

back to top