skip to content
Date
29 sept. 2008
Tags
Actu CIO

Les jeunes ont la parole



La semaine dernière, des jeunes du monde entier ont pris la parole lors du 6e Forum mondial sur le sport, l'éducation et la culture à Busan, République de Corée. Avec comme mot d'ordre "Nous sommes la génération actuelle", des élèves de Corée, d'Australie, de Grande-Bretagne et de Jordanie ont expliqué comment le sport les avait aidés à développer leurs compétences  psychosociales. Ils ont également évoqué les difficultés qu'ils avaient rencontrées pour allier carrière sportive et instruction scolaire.

Viser haut grâce au sport
"Le sport m'a appris qui je suis, qui je veux être et comment me fixer des objectifs", a déclaré Clementine Pickwick, une Australienne originaire de Canberra. Clementine est une sportive accomplie. Elle pratique le volleyball, le badminton, le water-polo et l'athlétisme. Des modèles tels que Cathy Freeman – une aborigène comme Clementine – l'ont toujours encouragée à viser plus haut. Les compétences que Clementine a acquises grâce au sport, que ce soit la détermination, la capacité d'écoute, l'esprit d'initiative ou encore le travail d'équipe, l'ont servie bien au-delà des terrains de sport. Bien qu'elle ne soit encore qu'une adolescente, Clementine a déjà reçu de nombreuses récompenses prestigieuses comme le Prix Rotary de la citoyenneté. Elle a également été élue élève aborigène de l'année pour ses résultats scolaires. "Tous les débouchés que le sport m'a ouverts m'ont permis de me faire des amis partout dans le monde." Une fois le lycée terminé, elle espère obtenir une bourse pour jouer au volleyball à l'étranger ainsi qu'un diplôme de journalisme.
 




Être un bon élève ou un athlète ?
L'expérience de Minjee Park est tout autre. Toute jeune, cette lycéenne coréenne a dû choisir entre l'école et le sport. Un asthme chronique l'a poussée vers la natation, une discipline qu'elle a tout de suite adorée et qui a considérablement amélioré son état de santé. Cependant, dès qu'elle a commencé la compétition, Minjee a dû décider si elle visait l'excellence sur les bancs de l'école ou dans une piscine. "Les portes que m'a ouvertes la natation m'ont obligé à réfléchir sérieusement à ce que je voulais faire de ma vie. J'ai dû choisir entre étudier ou faire du sport, alors que ce que je voulais véritablement, c'était faire les deux – mais cette solution n'était pas envisageable."

À travers leurs expériences, Minjee et les autres jeunes présents au Forum ont contribué à la rédaction du Plan d'action de Busan, qui sera disponible prochainement sur www.olympic.org.  



Tags Actu CIO
back to top