skip to content
IOC
Buenos Aires 2018

Les jeunes archers offrent un superbe spectacle à Buenos Aires 2018

Devant un nombreux public au parc Sarmiento, l'archer américain Trenton Cowles a remporté deux médailles : le bronze dans la compétition par équipes mixtes internationales et l'or dans l'épreuve individuelle hommes sans perdre un set. La Chinoise Mengyao Zhang s'est elle aussi montrée impériale dans la compétition féminine. La compétition mixte internationale a aussi permis à l'Argentine Agustina Giannasio de se faire un nom.


Le parc Sarmiento a attiré la foule des grands jours le dimanche 14 octobre pour la deuxième journée de la compétition par équipes internationales mixtes de tir à l'arc classique, des quarts de finale à la finale. La Française Kyla Touraine-Helias et l’Espagnol Jose Manuel Solera ont remporté la médaille d’or en battant l'Argentine Agustina Giannasio et le Thaïlandais Aitthiwat Soithong 5-1, 107 à 93 en termes de points marqués sur la cible. La paire franco-espagnole n'a jamais été mise en danger dans son parcours depuis les seizièmes de finale, remportant tous ses matches avec une bonne marge.

Les caméras se sont également attardées sur les médaillés d’argent, Agustina Giannasio et Aitthiwat Soithong. Les deux athlètes n’ont que 15 ans et étaient à Buenos Aires les plus jeunes représentants de leurs délégations respectives. Sofia Giannasio a immédiatement vu sa vie changer. Elle a été accueillie comme une rock star quand elle a quitté le centre de tir à l'arc.

"Je pense que c’est le plus beau sentiment que j'aie jamais ressenti, car au début j'étais vraiment nerveuse en voyant la foule ici. Toute ma famille, tous mes amis et même des gens que je ne connaissais pas sont venus me dire :" Félicitations, oh mon Dieu, tu es si douée, tu le méritais tant !" et je pleurais, et j'ai continué à pleurer…"

Après sa médaille d'argent, des admirateurs l’ont approchée dans la rue et au village olympique de la jeunesse pour la féliciter ou prendre une photo. "Je me dis toujours mais pourquoi ? Je ne suis qu'une athlète. Je me sens comme quelqu'un de normal ".

IOC

Giannasio espère que sa médaille renforcera la popularité du tir à l'arc en Argentine et lui facilitera l'accès aux études à l'étranger. "Beaucoup de portes se sont ouvertes avec cette médaille, alors je pense que je vais en franchir autant que je peux." La médaille de bronze dans l'épreuve mixte internationale est revenue au duo composé de la Namibienne Quinn Reddig et de l'Américain Trenton Cowles. On n'a pas tardé à reparler de lui !

IOC

Trenton Cowles et Mengyao Zhang intraitables

Trenton Cowles, 16 ans, a débuté dans le sport il y a six ans après s'être montré brillant dans un jeu vidéo de tir à l'arc. "Un jour, je me suis dit qu’il fallait que j’essaye dans la vraie vie. J’étais vraiment mauvais, mais j’étais déterminé à devenir bon et aujourd’hui, je suis là."

Trois jours après être monté sur le podium de la compétition mixte, il s'est imposé dans l'épreuve individuelle sans perdre un set, alignant les victoires par 6 à 0 en quart de finale, demi-finale et finale, alors qu'il ne s'était classé que 15e du tour de qualification. "Je suis super-content que mon travail acharné porte ses fruits", a-t-il déclaré. "Je suis juste fier et tellement heureux. Finie la nervosité !".

Cowles qui est ambidextre, pense que tendre son arc la main gauche l'a aidé dans le vent fort, car il soufflait de gauche à droite. "Je pense que c’est un petit avantage. Dans l’épreuve internationale par équipes mixtes, le vent soufflait de droite à gauche et il était difficile de garder le bras qui tient l’arc en l’air avec des vents contraires sur ce bras-là." Son dernier adversaire, l'Indien Akash Akash, a d'ailleurs mis sa défaite 6-0 sur le compte du vent. "Je me suis entraîné pour ça, mais là, c'était trop", a-t-il souligné. "Ma flèche sortait tout le temps!"

À la surprise générale, le Sud-Coréen Injun Song, tête de série numéro 1, s’est incliné 7-1 en quart de finale face au Belge Senna Roos. Bien que Roos ait ensuite perdu en demi-finale contre Akash, il s’est bien repris pour remporter la médaille de bronze en battant l’Artem Ovchynnikov 7-3.

IOC

Dans la compétition féminine, après avoir marqué 675 points sur un total possible de 720 dans le tour de classement, soit le meilleur score de la phase éliminatoire, Mengyao Zhang s’est montrée très régulière en alignant une moyenne impressionnante de 28 points dans chaque série de trois flèches. Ses deux premières victimes ont été la Kazakhe Alexandra Voropayeva et la Birmane Pyae Sone Hnin, battues respectivement 7-1 et 6-0. Menée 4-2 en demi-finale par l’archère de la République de Corée Yeryeong Son, la Chinoise s’est bien reprise pour s’imposer 6-4. En finale, elle a profité du faux pas de l’Espagnole Elia Canales, qui a planté ses flèches deux fois dans le 7 dans les deuxième et quatrième séries, pour remporter la médaille d’or.

Mengyao Zhang a pu compter sur l'aide précieuse de sa compatriote Li Jiaman qui avait remporté l'épreuve aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Nanjing 2014. "Avant de me rendre à Buenos Aires, je suis allée lui rendre visite", a expliqué Zhang. "Elle a partagé son expérience avec moi et m'a raconté un peu son histoire, à savoir ce que cela représente de concourir dans cette atmosphère si spéciale, alors j'aimerais la remercier."

La Coréenne Son Yeryeong, âgée de 15 ans, a remporté la médaille de bronze en battant la Mexicaine Valentina Vasquez Cadena sur le score de 7-3.

back to top En