skip to content
IOC/Ian Jones
Date
20 août 2016
Tags
Actu CIO , Rio 2016

Les honneurs pour de vrais champions olympiques de la sportivité

Aux Jeux Olympiques, il n’y a pas que victoires, médailles, performances et records. Les valeurs d’excellence, d’amitié et de respect constituent l’essence même des Jeux qui doivent être l’expression du fair-play et de l’esprit humain.

Personne n’aura mieux incarné ces valeurs aux Jeux Olympiques de Rio 2016 que les coureuses  Abbey D’Agostino (USA) et Nikki Hamblin (NZL) et, en dehors des Jeux, l’équipe masculine norvégienne de handball. Le Comité International du Fair-Play (CIFP), avec le concours du Comité International Olympique (CIO), leur a remis aujourd’hui le trophée du fair-play au Club olympique situé dans le Parc olympique de Rio de Janeiro, en reconnaissance de leur comportement désintéressé et de leur sportivité exemplaire.

L’histoire d’Abbey D’Agostino et de Nikki Hamblin est une leçon d’humanité et de sacrifice qui a touché le cœur du public de la planète entière. Lors des séries du 5000m, la coureuse néo-zélandaise Nikki Hamblin trébuche accidentellement et tombe sur la piste entraînant dans sa chute l’Américaine placée juste derrière elle à environ 2000m de l’arrivée. L’Américaine de 24 ans a tôt fait de se relever mais au lieu de poursuivre sa course, elle se retourne pour relever la coureuse néo-zélandaise l’encourageant à tenter de terminer la course avec elle. Alors qu’elles reprennent ensemble la course, Abbey D’Agostino visiblement touchée au genou boitille et ralentit sa consœur Nikki Hamblin, qui très sportivement l’encourage à son tour à poursuivre. Les deux femmes ont terminé la course ensemble.

Athletics - Fair play Getty Images

Parlant de cette reconnaissance après la cérémonie, Nikki Hamblin, 28 ans, a déclaré :  “C’est très spécial pour Abbey et moi. Je pense qu’aucune de nous deux ne s’était réveillée ce matin-là en pensant que cela allait être notre jour, ou notre course, ou nos Jeux Olympiques. Nous sommes toutes deux des compétitrices dans l’âme et nous voulions y aller pour donner le meilleur de nous-mêmes sur la piste.”
Elle a ajouté : “Je suis restée par terre pendant trop longtemps pour me relever et rattraper mon retard. Alors après il s’agit de terminer la course et de la terminer bien. Je suis si reconnaissante à  Abbey de m’avoir relevée et je pense que beaucoup comme moi auraient rendu la pareille. […] Une fois sur la piste, il y a une sorte de compréhension mutuelle de ce qu’il faut pour y arriver.”

Getty Images

L’équipe masculine norvégienne de handball a quant à elle été distinguée pour l’élégance de son attitude affichée lors d’un match des championnats d’Europe qui l’opposait à l’Allemagne au début de cette année, attitude qui s’est soldée par l’abandon de son rêve olympique. Les deux équipes étaient ex-aequo juste avant que les Allemands ne marquent un but à la dernière minute. On a découvert par la suite qu’au moment où le but a été marqué, un joueur supplémentaire se trouvait sur le terrain. Si l’équipe norvégienne était parfaitement en droit de faire réclamation, et après de longues délibérations, les Norvégiens ont finalement choisi de ne pas contester les résultats estimant que le joueur supplémentaire se trouvant sur le terrain, quand bien même irrégulier, n’avait pas pris part aux actions ayant permis à l’équipe allemande de marquer le but décisif. L’Allemagne était donc qualifiée pour les Jeux Olympiques et la Norvège ne l’était pas.

“C’est un honneur pour la fédération norvégienne de handball et pour les joueurs,” a commenté le président de la Fédération norvégienne de handball, Kaare Geir Lio. “C’est également pour le handball international une reconnaissance de la manière dont nous voulons jouer, et de la manière dont nous voulons nous comporter. Nous avons le fair-play comme valeur et mot clé dans le handball norvégien, outre le respect, entre autres principes. Ces deux principes-là sont très importants pour nous. Cette récompense est très dynamisante et motivante pour nous.”

Les trophées ont été remis par la vice-présidente et membre de la commission exécutive du CIO, Nawal El Moutawakel, accompagnée du secrétaire général du CIFP, Sunil Sabharwal, officiant comme maître de cérémonie.

Nawal El Moutawakel a déclaré : “Les Jeux Olympiques de Rio 2016 nous rappellent à tous le pouvoir et la magie du sport. Au cours des deux semaines qui viennent de s’écouler, les athlètes nous ont émerveillés par leurs remarquables exploits. Nous avons vu s’établir de nouveaux records du monde, nous avons assisté à des prestations de haut niveau, nous avons vu des records personnels et nous avons aussi vécu d’intenses émotions. Nous avons également été inspirés par de grands moments de sportivité. Les athlètes sont des modèles d’inspiration et ce sont ces moments de fair-play que nous sommes venus célébrer ensemble aujourd’hui.”

back to top En