skip to content
Date
28 janv. 2010
Tags
Actualités Olympiques , Vancouver 2010 , Canada , Ski alpin

Les héritiers des "Crazy Canucks"


L’arrivée des descendeurs trublions

Dans les années 1980, il souffle sur le petit monde du ski alpin un doux vent de folie. Une joyeuse bande de descendeurs canadiens casse-cou déferle sur la Coupe du monde de ski alpin. Leur surnom : les "Crazy Canucks". Cette folle équipe est composée de Dave Murray, Ken Read, Steve Podborski, Dave Irwin. Si la victoire n’est pas toujours au rendez-vous, le style est agressif et direct, avec un engagement total. Mais les chutes sont elles aussi spectaculaires et nombreuses. C’est ainsi, en hommage à cette fougue parfois mal contrôlée, qu’un virage de la célèbre piste du "Lauberhorn" à Wengen est baptisé "Le coin des Canadiens". Plusieurs de ces valeureux descendeurs s’illustrèrent en effet en chutant à cet endroit.

Ça passe ou ça casse

À eux quatre, ces "Crazy Canucks" sont montés sur 39 podiums de Coupe du monde et ont remporté quatorze victoires. Tous ont participé à au moins une édition des Jeux Olympiques, voire deux, entre Innsbruck 1976, Lake Placid 1980 et Sarajevo 1984.
Aux Jeux de Lake Placid en 1980, Ken Read fait figure de favori. Il vient de remporter les deux dernières descentes à Wengen et celle de la "Streif" à Kitzbuhel, soit deux des plus belles et plus dures classiques du circuit. À son palmarès d’autres pistes mythiques comme celle de Schladming, la "Verte des Houches" ou Val d’Isère. Mais les Jeux sont une course à part et dans la descente, Ken Read commet une faute. C’est son partenaire d’entraînement Steve Podborski, parti juste derrière lui, qui dévale la piste et s’adjuge le bronze.

L’arbre qui cache la forêt

Depuis la retraite de ces quatre descendeurs un peu fous, mais bourrés de talent, l’équipe canadienne masculine de vitesse se cherche de nouveaux leaders capables de rivaliser avec les Européens et les Américains. En 1994, c’est Ed Podivinski qui confirme sa victoire obtenue un mois avant les Jeux en descente et remporte de nouveau le bronze lors de la descente olympique de Lillehammer alors que deux ans auparavant, il s’était déchiré les ligaments du genou aux Jeux Olympiques d’Albertville.

Les "nouveaux Crazy Canucks" dans le portillon de départ

Au début de la saison 2009/2010, l’équipe Canadienne nourrissait de brillants espoirs pour les Jeux de Vancouver. En effet, les descendeurs à la feuille d’érable figuraient de nouveau tout en haut des classements. "Les nouveaux Crazy Canucks", comme certains les surnomment, sont un groupe très soudé et homogène. Eux aussi sont des descendeurs émérites avec dans leurs rangs des athlètes exceptionnels comme John Kucera, Erick Gay, François Bourque, Manuel Osbourne-Paradis ou Robbie Dixon. La plupart de ces garçons aborderont les Jeux en se nourrissant de l’expérience accumulée aux Jeux de Turin en 2006. Malheureusement, comme souvent en ski, les blessures sont venues faucher certains membres de l’équipe. Ce fut le cas en ce début de saison de John Kucera, champion du monde de descente en titre et premier Canadien à réaliser cet exploit. Suite à une fracture de la jambe, il est forfait pour ces XXIes Jeux d’hiver qui s'ouvriront le 12 février prochain à Vancouver. Nul doute que ses coéquipiers auront à cœur de briller à domicile dans leur épreuve fétiche, pour s’illustrer eux aussi comme leurs glorieux aînés. 

back to top En