skip to content
Tokyo 2020

Les futures villes hôtes prêtes à s'inspirer des Jeux "merveilleux" de Rio

La séance bilan du CIO sur les Jeux Olympiques de Rio 2016 a débuté le 28 novembre à Tokyo, ville hôte de la prochaine édition des Jeux de l'Olympiade. Organisé par le CIO, l'événement a réuni dans la capitale japonaise 25 membres du comité d'organisation de Rio 2016 venus partager leurs connaissances et expériences avec des représentants des prochaines villes hôtes de la manifestation olympique.

Ont assisté à cette séance bilan quelque 500 délégués de Tokyo 2020, 25 de PyeongChang 2018, 17 de Beijing 2022 et cinq de chacune des villes candidates à l'organisation des Jeux de 2024. La séance bilan a été pensée pour leur permettre de tirer les enseignements de Rio 2016 : depuis les sept années de préparation jusqu'aux 16 jours de compétitions, en passant par l'héritage post-olympique.

Le président du CIO, Thomas Bach, a prononcé un discours sous la forme d'un message vidéo pour l'ouverture de la séance plénière. Dans son allocution, il a souligné que la moitié de la population mondiale bénéficiait désormais d'une couverture olympique. "Nous avons enregistré une augmentation de 75 % des heures de diffusion par rapport à Londres 2012. Nous avons recensé cinq milliards de commentaires sur nos différentes plateformes de médias sociaux", a-t-il déclaré. Et de poursuivre : "Ces Jeux ont été des Jeux merveilleux dans la Ville merveilleuse. Nous espérons que nous pourrons apporter l'inspiration et l'énergie dont nous avons été témoins au Brésil aux prochaines villes hôtes."  

"Extraordinaire", c'est ainsi que le président du Comité National Olympique brésilien, Carlos Arthur Nuzman, a décrit l'accueil des Jeux. Ainsi qu'il l'a confié avec enthousiasme : "Le Brésil était très fier. Nous avons gagné les Jeux de la transformation et Rio a écrit l'histoire."

Eduardo Paes, maire de Rio de Janeiro, abonde dans le même sens que son compatriote et insiste sur la spectaculaire transformation de sa ville suite à la tenue des Jeux. "Il y a le Rio d'avant les Jeux et le Rio d'après les Jeux, et je suis convaincu que ce sera la même chose pour Tokyo."

Tokyo 2020

La présidente de la commission de coordination des Jeux de Rio, Nawal El Moutawakel, est revenue sur les transformations opérées dans la ville hôte grâce aux Jeux. "Les Jeux de 2016 ont été un catalyseur de développement urbain qui a favorisé les investissements à Rio, investissements qui, sans cela, n'auraient pu être possibles", a-t-elle souligné, enthousiaste.

"Les améliorations apportées à l'infrastructure de la ville en sont un parfait exemple. En sept ans à peine, de 2009 – lorsque Rio a été élue – à 2016, le nombre d'habitants ayant accès à un bon système de transports publics est passé de 18 % à 63 %. La ville dispose désormais de quatre nouvelles lignes de transport rapide par autobus, d'un réseau ferroviaire amélioré et d'un nouveau système de trains légers, sans compter de meilleures installations aéroportuaires.

Et de poursuivre : "Le CIO soutient activement les initiatives lancées en faveur du développement social dans le cadre de son engagement général et de l'héritage olympique. Preuve en est le programme éducatif de Rio, Transforma, qui a permis à plus de 12 000 écoles d'organiser des activités sportives et a encouragé plus de six millions de jeunes à adopter un mode de vie plus sain."

Le président de Tokyo 2020, Toshiro Mori, a pour sa part déclaré que la capitale japonaise s'inspirerait très certainement des Jeux de 2016 : "Selon moi, les Jeux de Rio 2016 ont été des Jeux magnifiques qui ont su transmettre la passion des Brésiliens aux quatre coins du monde." Et d'ajouter qu'il était impatient de tirer les enseignements de Rio 2016.

La gouverneur de Tokyo, Yuriko Koike, qui a reçu le drapeau olympique du maire de Rio, Eduardo Paes, lors de la cérémonie de clôture des Jeux de 2016, a quant à elle fait part de son admiration pour les  nombreuses réalisations des organisateurs brésiliens.

"J'ai le plus profond respect pour le travail sans relâche que vous avez fourni", a-t-elle dit aux délégués de Rio. "Je suis parfaitement consciente des énormes responsabilités qu'implique l'accueil des Jeux à Tokyo. Nous mettrons pleinement à profit l'expérience de Rio et nous entamerons des préparatifs minutieux afin de garantir le succès des Jeux en 2020."

back to top En