skip to content
Markus et Michael Gier Getty
Date
28 juil. 1996
Tags
Atlanta 1996 , Actu CIO , Aviron

Les frères Gier tirent un ultime feu d’artifice


La catégorie poids légers en aviron est ajoutée pour la première fois au programme olympique à Atlanta, et parmi les favoris pour la première médaille d’or du deux en couple figurent deux frères suisses : Markus et Brothers-in-oars find top Gier
. Cela fait près de dix ans qu’ils vivent et s’entraînent ensemble, et même si le charme d’un titre olympique se profile, les deux hommes luttent pour conserver leur esprit d’équipe fraternel.

Après avoir grandi ensemble, puis passé autant de temps l’un avec l’autre, les frères Gier ont en effet décidé de mettre un terme à leur partenariat sportif après les Jeux. En attendant, ils veulent donner un dernier coup de reins pour se séparer sur un coup d’éclat.

Les deux Suisses font partie des favoris pour le titre et, s’ils remportent leur première série, ils ne réalisent pas le meilleur temps, laissant à penser que la compétition pourrait être plus serrée que prévu. Mais en demi-finale, les Gier passent la surmultipliée et remportent leur course avec près de deux secondes d’avance sur l’équipage néerlandais. Leur chrono est en outre beaucoup plus rapide que celui des Suédois, des Australiens et des Espagnols qui ont pratiquement fini sur la même ligne dans l’autre demi-finale.

En finale, les frères Gier vont surtout devoir se méfier des Australiens et des Néerlandais. Les duettistes des antipodes, Anthony Edwards et Bruce Hick, se portent rapidement en tête, mais les Suisses reviennent puis prennent facilement l’avantage dans la deuxième moitié de la course. Plus personne ne les reverra. Derrière eux, les Pays-Bas coiffent l’Australie pour la médaille d’argent.

Les lauréats reçoivent leurs médailles d’or, se serrent la main et partent chacun de son côté. Si ce n’est que, comme tant d’autres avant eux, ils vont vite changer d’avis et reformer leur association à temps pour les Jeux de 2000 à Sydney. Mais ils ne parviennent pas à retrouver leur forme initiale et se classent seulement cinquièmes.

back to top En