skip to content
2018 Getty Images
Olympism in Action Forum

Les femmes dans le sport : où en est l'égalité des sexes aujourd'hui ?

"Le changement est en chacun de nous". C'est ainsi qu'Evelyn Watta, vice-présidente de l'Association Internationale de la Presse Sportive (AIPS), a résumé les débats qui ont eu lieu lors de la séance "Les femmes dans le sport" du Forum Olympisme en action portant sur le rôle du sport en tant que catalyseur pour l'autonomisation des femmes et des jeunes filles.

La séance avait pour ambition de discuter des défis que rencontrent encore les femmes et les jeunes filles dans le sport et de la manière dont le sport pouvait non seulement responsabiliser les femmes, mais aussi produire des résultats concrets en matière d'égalité des sexes, de diversité et pour une meilleure intégration. 

Par exemple, les Jeux Olympiques de la Jeunesse qui débutent ce week-end à Buenos Aires seront la première manifestation olympique jamais organisée à compter le même nombre de femmes et d'hommes. Ce résultat s'inscrit dans la dynamique engagée lors des dernières éditions des Jeux et devrait se poursuivre avec une égalité des sexes presque totale – près de 49 % de femmes en lice – prévue pour les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo. 

Mais l'égalité, bien qu'elle soit un indicateur hautement visible et immédiat de progrès, n'est qu'une partie de l'équation. De plus en plus de femmes et de jeunes filles ont besoin de se sentir capables de participer et de continuer à pratiquer un sport dès leur plus jeune âge et cela reste un énorme défi dans certaines régions du monde.

Il n'y a pas un seul pays dans le monde qui ait réussi la pleine égalité des sexes, mais à force de leadership et de détermination, nous pouvons faire mieux que la société, et c'est ce que le sport fait Phumzile Mlambo-Ngcuka Secrétaire générale adjointe des Nations Unies et directrice exécutive
La présidente du groupe de travail du CIO chargé d'analyser la question de l'égalité des sexes, Marisol Casado — également présidente de l'Union internationale de triathlon — a notamment parlé des travaux entrepris en matière d'égalité des sexes ces dernières années, indiquant : "Ces dix dernières années, même ces cinq dernières années, nous avons fait des progrès considérables." Elle a par ailleurs salué les efforts déployés tout au long de l'année par le groupe de travail, lequel a récemment formulé 25 recommandations détaillées dans cinq domaines principaux : gouvernance, ressources humaines, financement, sport et représentation. 

La famille olympique comprend que l'égalité des sexes est un sujet très important et que nous devons jouer un rôle de modèle à cet égard. Marisol Casado Membre du CIO, présidente de l’Union internationale de triathlon et présidente du groupe de travail du CIO pour l’analyse de la question de l’égalité des sexes
De fait, parité et égalité font une grande différence, non seulement dans les rangs des athlètes, mais aussi dans l'administration du sport international. En résumé, il doit y avoir encore plus de femmes occupant des postes d'encadrement, même si des progrès importants continuent d'être accomplis. Brian Lewis, président du Comité olympique de Trinité-et-Tobago, de l'Association des Comités Nationaux Olympiques caribéens (CANOC) et membre du groupe de travail du CIO chargé d'analyser la question de l'égalité des sexes, a pour sa part commenté : "Les hommes doivent laisser plus de place aux femmes … ils doivent aussi résolument s'engager en faveur de l'égalité des sexes et d'agir comme des mentors."
IOC/Greg Martin
Actuellement, trois femmes se présentent pour siéger en tant que membres du CIO lors de la Session organisée la semaine prochaine et le nombre de femmes membres, 29, a augmenté de 25 % ces quatre dernières années. Le nombre de femmes siégeant au sein des commissions du CIO a lui aussi augmenté pour se fixer à près de 43 %, soit une augmentation de 98 % depuis 2013.

D'après une étude menée par Ernst & Young (EY), 94 % des femmes qui occupent des postes de cadres supérieurs aujourd'hui pratiquent un sport. Beth A. Brooke-Marciniak, vice-présidente chargée de la politique publique chez EY, fondatrice du réseau d'entreprenariat Women Athletes Business Network de EY, a quant à elle indiqué : "Le sport vous arme en tant que femme pour accéder au plus haut niveau de l'encadrement ou de la direction d'une entreprise." Pas uniquement dans le monde de l'entreprise, mais aussi dans bon nombre d'autres domaines, les progrès réalisés en matière d'égalité des sexes dans le sport peuvent avoir un effet d'entraînement sur la société dans son ensemble. 

 
back to top En Es