skip to content
Date
06 févr. 2014
Tags
Sotchi 2014 , Actu CIO

Les épreuves tests olympiques « sont essentielles pour que tout se passe bien »

Selon Dmitry Chernyshenko, président du comité d’organisation de Sotchi 2014, toutes les épreuves tests de la ville hôte ont joué un rôle absolument crucial pour le succès des Jeux Olympiques d’hiver cette année.


« Le plus grande difficulté à laquelle nous avons été confrontée est celle de la transition entre l’étape de la préparation et celle de l’aptitude au fonctionnement, » explique Chernyshenko. « En ce sens, le programme des épreuves tests nous a aidés à lisser tout défaut potentiel qu’il s’agisse des sites ou des procédures, avant le déroulement des Jeux proprement dits. Les possibilités de mises à l’essai ont été essentielles pour que tout se passe bien et nous avons œuvré avec détermination à notre programme d’épreuves tests. »

Durant la seule saison d’hiver 2012/13, Sotchi a accueilli un nombre record de 70 compétitions internationales et nationales dans chaque sport olympique et paralympique. Plus de 3 000 concurrents y ont pris part ainsi qu’environ 5 000 volontaires, plus de 1 500 représentants des médias et à peu près 130 000 spectateurs qui se sont rendus sur les sites.

Les épreuves ont permis au comité d’organisation de Sotchi 2014 de tester de manière performante toutes les fonctions et les services sur les différents sites. Ainsi, le personnel chargé des opérations durant les Jeux a pu acquérir une expérience de première main essentielle en vue des Jeux d’hiver de 2014.

Aux épreuves tests, les volontaires des Jeux aussi ont pu être présents aux côtés des organisateurs des compétitions. Ceci leur a donné la possibilité de se préparer intégralement pour les Jeux de 2014 avant de faire part de leur expérience à leurs collègues, dans les 6 centres de volontaires de Sotchi 2014 répartis sur l’ensemble de la Russie.

La coupe du monde de Bobsleigh et de Skeleton de la FIBT, la Coupe du monde de ski acrobatique de la FIS, les Championnats du monde de patinage de vitesse sur moyenne distance de l’ISU, les Championnats du monde de Curling juniors et les championnats du monde de hockey-sur-glace des moins de 18 ans faisaient partie des épreuves tests de la saison 2012/13. Et les athlètes qui ont concouru dans ces compétitions ont semblé plutôt positivement impressionnés par leurs expériences.
« Les conditions de la glace étaient aussi bonnes que possible, » a déclaré le double champion olympique de patinage de vitesse américain, Shani Davis, troisième du 1000 m des Championnats du monde de patinage de vitesse sur moyenne distance de l’ISU. « Le personnel, l’emplacement et le site sont remarquables. C’est une très belle patinoire qui me rappelle beaucoup celle de Turin en 2006. »

Après avoir concouru dans la Coupe du monde de la FIBT, le spécialiste de skeleton canadien, John Fairbairn, s’est montré également enthousiaste.

« J’aime vraiment la piste qui est très technique et très compliquée, » a –t-il déclaré. « Cela permettra certainement dans un an une course extraordinaire! Le site est splendide et c’est génial pour les athlètes qui, en plus, disposent en haut d’un très beau centre d’échauffement. »

À l’issue de ces épreuves tests, Chernyshenko s’est déclaré très heureux de l’action du comité d’organisation et il s’est montré enchanté des réactions positives que son équipe a reçues.

« Nous sommes tout à fait satisfaits des résultats, » a-t-il déclaré à l’époque, « Les épreuves tests ont été un succès comme en témoigne les réactions positives que nous avons reçues de nombreux athlètes, entraîneurs et représentants des Fédérations Internationales, du CIO et de l’IPC et des spectateurs. Nous sommes parvenus à surmonter toutes les difficultés et nous pouvons désormais affirmer avec assurance que nous sommes prêts à tenir les Jeux, même dans les conditions les plus difficiles. »

À présent, le comité d’organisation de Sotchi 2014 va s’efforcer de mettre en pratique l’expérience acquise lors des compétitions olympiques qui démarreront dès le 6 février.

back to top