skip to content

Les employés du sport s'unissent et deviennent volontaires aux JOJ de Lausanne 2020

Getty Images
Date
19 janv. 2020
Tags
Actualités Olympiques, Lausanne 2020, JOJ
Alors que les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d'hiver de Lausanne 2020 battent leur plein, olympic.org souligne de quelle manière les employés du Comité International Olympique (CIO) prêtent main forte au comité d'organisation.


L'accueil des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020 ne serait pas possible sans les efforts déployés sans relâche par les 3 800 volontaires qui contribuent au succès de l'événement.

Et parmi celles et ceux qui souhaitent offrir de leur temps pendant les Jeux, il y a des collaborateurs du Comité International Olympique (CIO) désireux de participer aux Jeux qui se dérouleront dans la capitale olympique. Le CIO accorde en effet à son personnel concerné quatre jours de congé afin de se porter volontaire pour Lausanne 2020 dans le cadre d'un programme de formation et de développement qui avait été lancé pour les JOJ d'hiver de Lillehammer 2016.

Ainsi que l'a déclaré Xavier Tissières, directeur des ressources humaines au CIO : "L'organisation souhaite offrir à ses employés l'occasion de faire partie de l'expérience unique que sont les Jeux Olympiques de la Jeunesse. Nous sommes convaincus que c'est une situation 'gagnant-gagnant' : d'une part, c'est une grande fierté pour tous nos employés de participer à une édition des JOJ qui aura lieu dans la ville où ils travaillent, et d'autre part, l'organisation pourra bénéficier de cette expérience sur le terrain, car ses employés auront contribué à la livraison de l'événement et sauront comment donner le meilleur d'eux-mêmes dans leurs fonctions."

Volunteers lausanne 2020

Jocelin Sebastiani, qui travaille au Centre d'Études Olympiques, est l'un des heureux volontaires qui tire profit de cette initiative pour offrir de son temps à Lausanne 2020. Il est en charge de l'accueil des spectateurs, des élèves, des athlètes ambassadeurs au parc Yodli devant la Vaudoise aréna.

"Je souhaitais me porter volontaire pour vivre l'événement de l'intérieur, rencontrer de nouvelles personnes et partager mon expérience olympique. Mon objectif était aussi de mieux comprendre le travail et les défis du comité d'organisation." Il a également ajouté que c'était aussi le moyen de rendre aux Jeux ce qu'ils lui avaient apporté quand il était jeune. "En effet, en tant qu'enfant, j'ai eu la chance de participer à la cérémonie d'allumage de la flamme à Olympie et à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver d'Albertville 1992."

Un autre exemple est celui de Marianne Niquille, Business Partner RH, qui accueillait les équipes à l'aéroport de Genève.

"J'ai saisi l'occasion de découvrir les coulisses des Jeux Olympiques de la Jeunesse pour mieux comprendre le travail quotidien de mes collègues qui coordonnent les Jeux. Cela met aussi en valeur leur travail incroyable, souvent effectué dans l'ombre."

Parallèlement à ces possibilités de volontariat, le CIO, en collaboration avec le comité d'organisation de Lausanne 2020, a également lancé un programme de détachement. Dix employés du CIO ont ainsi été détachés à Lausanne 2020 dans les derniers mois qui ont précédé l'événement afin de soutenir certaines fonctions comme les opérations, la gestion de la marque, l'organisation des cérémonies ou encore le recrutement des volontaires. Cette occasion de formation continue renforce les compétences des employés du CIO et les soutient dans l'acquisition de nouvelles connaissances dans de nouveaux domaines afin de leur permettre d'évoluer dans leur fonction. En contrepartie, le comité d'organisation bénéficie de l'expérience, du réseau et des connaissances des employés du CIO.

Parmi ces dix employés détachés, citons l'exemple de Nicolas Rogemond qui a pris la fonction de manager des opérations du village olympique de la jeunesse au sein du comité d'organisation. Utilisant son expérience de chef de programme de la Maison Olympique du début du projet jusqu'à l'inauguration, il supervise la sécurité, la logistique et la gestion de l'infrastructure.

"Passer temporairement du CIO au comité d'organisation m'a permis de voir les opérations et défis d'une autre perspective. C'est une expérience unique d'être au cœur du village olympique de la jeunesse et d'être constamment en contact avec les athlètes."

Lausanne étant le siège du Mouvement olympique, de nombreuses autres organisations de la ville ont offert des possibilités similaires à leurs employés, notamment plus de dix Fédérations Internationales comme la Fédération Équestre Internationale (FEI), laquelle accorde à son personnel cinq jours de congés supplémentaires pour participer, et ce bénévolement, à des événements tels que Lausanne 2020.

Nicole Sigrist, qui travaille au département de la communication de la FEI, partage son expérience. "J'effectue plusieurs missions durant ma période de volontaire à Lausanne 2020 afin d'avoir un bel aperçu des opérations. J'ai pu par exemple voir l'enthousiasme et la passion des bénévoles lorsque j'aidais à servir les repas aux bénévoles. J'ai aussi animé un stand de démonstration du club alpin suisse sur le site de ski-alpinisme. Quelle journée, j'ai marché plus de 10 000 pas et j'ai pu partager la passion du sport avec trois classes d'adolescents venues découvrir ce nouveau sport au programme. Je suis très reconnaissante d'avoir eu cette occasion !"

Ségolène Rouillon, responsable administrative à la Fédération Aéronautique Internationale (FAI), fait partie des personnes qui ont souhaité participer aux Jeux. Elle explique que "c'est une belle opportunité d'être au cœur de l'organisation d'un événement olympique dont le rayonnement dépasse celui des événements que nous organisons à la FAI." Avant d'ajouter : "Je suis très chanceuse de travailler au village olympique de la jeunesse et d'être en contact avec toutes les délégations, avec tellement de sports différents. C'est impressionnant d'échanger avec des athlètes si jeunes mais qui ont déjà un niveau sportif exceptionnel ! "

back to top En