skip to content
Date
07 janv. 2004
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

Les échantillons prélevés à Salt Lake City ne révèlent aucune trace de THG


Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé aujourd’hui que le nouveau contrôle des échantillons prélevés durant les XIXes Jeux Olympiques d’hiver à Salt Lake City ne révélait aucune trace de tétrahydrogestrinone (THG), le nouveau stéroïde anabolisant découvert en octobre dernier.




Décision de la commission exécutive
La décision de procéder à un nouveau contrôle de ces échantillons avait été prise par la commission exécutive du CIO le 4 décembre sur les conseils d’experts qui avaient confirmé qu’il était légalement et scientifiquement possible de le faire.




Confirmation d'autres résultats
Ces résultats viennent appuyer ceux obtenus par l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF), la Fédération Internationale de Natation (FINA), la Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron (FISA) et la Fédération internationale de tennis (ITF), après avoir à nouveau contrôlé les échantillons prélevés lors de précédentes compétitions.




" Mon impression initiale "
" Ces résultats scientifiques sont rassurants et confirment mon impression initiale selon laquelle la THG était utilisée à une échelle limitée ", a déclaré le président du CIO, Jacques Rogge. " Néanmoins, le CIO restera vigilant et continuera de déployer tous les moyens et ressources nécessaires pour lutter contre le dopage ".
back to top