skip to content
Date
20 juin 2000
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

LES DIX VILLES INTÉRESSÉES PAR L’ORGANISATION DES JEUX DE LA XXIXE OLYMPIADE EN 2008 ONT TOUTES RÉPONDU AU QUESTIONNAIRE DU CIO AVANT LA DATE LIMITE


Lausanne, le 20 juin 2000 - Les dix villes demandant à être candidates à l’organisation des Jeux de la XXIXe Olympiade en 2008 ont déjà transmis au CIO leurs réponses au questionnaire qui leur avait été remis en février dernier. La date limite pour l’envoi de ces réponses était fixée à ce soir, minuit.

Les dix villes intéressées par l’organisation des Jeux de la XXIXe Olympiade en 2008 sont: Bangkok, Beijing, Le Caire, La Havane, Istanbul, Kuala Lumpur, Osaka, Paris, Séville et Toronto.

Ainsi que l’indique le texte d’application pour la règle 37 de la Charte Olympique, «[...] toutes les villes demandant à être candidates à l’organisation d’une édition des Jeux Olympiques seront soumises à une procédure d’acceptation des candidatures, menée sous l’autorité de la commission exécutive du CIO qui en détermine les modalités. La commission exécutive du CIO désignera les villes qui seront acceptées comme villes candidates».

En application des directives émanant de la commission exécutive, les réponses des villes requérantes vont maintenant être examinées par un groupe d’experts, composé de membres de l’administration du CIO et de personnes extérieures. Ce groupe a pour tâche d’évaluer l’aptitude des villes requérantes à accueillir, organiser et mettre en place des manifestations multi-sportives internationales de haut niveau.

Le groupe d’experts présentera un rapport à la commission exécutive du CIO, rapport qui s’appuiera sur ses propres conclusions, sur l’examen détaillé des réponses fournies par les villes et sur les connaissances d’experts extérieurs mandatés par la commission exécutive dans certains domaines.

La commission exécutive du CIO se réunira les 28 et 29 août 2000 afin de désigner, parmi les dix villes requérantes, celles qui seront acceptées comme candidates. Pour cela, elle s’appuiera sur les conclusions du groupe d’experts. La commission exécutive se réserve également le droit de prendre en compte toute autre considération relative au renforcement des principes et règles qui sont à la base de l’Olympisme.

back to top