skip to content
IOC/Ian Jones
Date
05 août 2016
Tags
Actu CIO , Rio 2016

Les dirigeants du monde célèbrent l’esprit des Jeux de Rio 2016

Des dirigeants de gouvernement, du sport, du secteur privé et de la culture se sont assemblés par solidarité à la veille des Jeux Olympiques de Rio 2016, pour célébrer le pouvoir unificateur du sport et des Jeux Olympiques.

“Votre présence ici démontre une nouvelle fois que les Jeux Olympiques vont bien au-delà du sport,” a déclaré Thomas Bach au traditionnel dîner du président du Comité International Olympique (CIO) offert jeudi. “Votre présence montre que le sport fait partie intégrante d’une société diverse et moderne. Comme les athlètes, vous êtes venus de différents coins du monde pour célébrer notre diversité. Merci d’être venus et de partager avec nous cet esprit olympique de paix et de solidarité.”

Lors de ce dîner, des chefs d’État et de gouvernement du monde entier, ainsi que le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, se sont joints à d’autres sommités de secteurs divers.

IOC/Ian Jones

Parmi les convives, citons le roi Willem-Alexander des Pays-Bas, le président argentin Mauricio Macri, la vice-première ministre chinoise Liu Yandong, le président français François Hollande, le premier ministre italien Matteo Renzi, le président de la Confédération suisse, Johann Schneider-Amman, ainsi que d’autres chefs d’État et de gouvernement d’Afrique, d’Asie et d’Océanie.

Le lauréat du prix Nobel de la Paix, Muhammad Yunus, père de l’entrepreneuriat social et du microcrédit, figuraient parmi les représentants de la société civile.

Parmi les représentants du monde du sport, relevons la présence de la quintuple championne olympique de gymnastique, la Roumaine Nadia Comaneci, le mondialement célèbre joueur de cricket, l’Indien Sachin  Tendulkar, et la nageuse Kirsty Coventry du Zimbabwe, détentrice de sept médailles olympiques, qui officiait au dîner comme maître de cérémonie à quelques jours seulement de sa compétition prévue à Rio.

“Mon programme de compétition débute ici dans quatre jours à peine ; aussi, à l’heure qu’il est, ferais-je sans doute mieux d’être dans le bassin à m’entraîner,” a-t-elle dit en plaisantant. “Ce seront mes cinquièmes Jeux Olympiques, et je peux vous dire que je suis aussi excitée que je l’étais à la veille de mes tout premiers Jeux.”

Plus tôt dans la journée, le secrétaire général des Nations Unies, fervent  supporter des Jeux Olympiques, s’était rendu au village olympique pour y rencontrer les membres de l’équipe olympique des réfugiés.

“Maintenant vous pouvez montrer votre force, vos capacités, pour courir plus vite et devenir plus robustes,” leur a-t-il dit. 

Dans son allocution adressée aux invités, le président Thomas Bach a cité les athlètes réfugiés comme étant un autre exemple de l’esprit olympique de solidarité. Et d’ajouter : “comme aucune autre activité humaine, le sport rassemble les peuples dans un esprit d’amitié et de respect. Le sport jette toujours des ponts. Le sport n’érige jamais de barrières. Dans un monde secoué par les crises, nous avons plus que jamais besoin du pouvoir unificateur du sport.”

back to top En