skip to content

Les "Diables Rouges" au sommet du football mondial à Anvers en 1920

Antwerp 1920 football IOC
À une époque où la plus importante, voir la seule compétition internationale de football se déroule aux Jeux Olympiques, le tournoi d'Anvers 1920 revêt une importance particulière, puisqu'il réunit plus d'équipes et de joueurs que précédemment et que pour la première fois, une formation africaine (l'Égypte) y participe. Il est en ce sens précurseur de la Coupe du monde de la FIFA qui sera créée dix ans plus tard. La Belgique remporte la médaille d'or devant son public, ce qui reste le seul titre majeur remporté par les "Diables Rouges".

Une équipe belge a bien participé au premier tournoi olympique de football à Paris en 1900, mais elle était constituée d'une formation engagée par la "Fédération Athlétique Universitaire Belge", laquelle avait fini à la troisième place... sur un total de trois équipes. La date de naissance officielle de l'équipe nationale est le 1er mai 1904 avec un match qui marque également les débuts de l'équipe de France. Il se déroule à Uccle dans la banlieue de Bruxelles et se solde par un match nul 3-3. Deux ans plus tard, alors que le onze belge en maillot rouge enchaîne de belles victoires face à la France et aux Pays-Bas, le surnom "Diables Rouges" apparaît pour la première fois dans la presse locale. En 1909, ils subissent en déplacement face à l'Angleterre la plus lourde défaite de leur histoire, 11-2.


Au Jeux, le tournoi de 1904 à Saint-Louis ne réunit que des formations américaine et canadienne. Cette dernière, le Galt Football Club, remporte la médaille d'or. À Londres en 1908, huit équipes européennes se disputent le titre, dont deux du même pays (France A et France B). La Grande-Bretagne s'impose en finale 2-0 devant le Danemark, les Pays-Bas remportent le match pour la troisième place 2-0 face à la Suède. En 1912 à Stockholm, il y a cette fois onze équipes du vieux continent en lice. La finale est la même que quatre ans plus tôt pour le même podium, la Grande-Bretagne bat le Danemark (4-2) et les Pays-Bas décrochent le bronze en dominant la Finlande 9-0.

IOC


Le plus important tournoi de football jamais disputé

Après la Première Guerre mondiale, le sport et le football reprennent leurs droits. Le tournoi des Jeux d'Anvers fait entrer le football dans une nouvelle dimension. "Le tournoi de football association est, il est vrai, unique, au point de vue de la compétition. Il réunit les engagements des quinze meilleures équipes du monde, représentant tous les pays qui pratiquent ce sport. Jamais un tel lot de soccers ne s’était réuni dans un même tournoi", peut-on lire fin août 1920 dans le quotidien sportif français "l'Auto". Il y aura en fait quatorze formations en lice, puisque la Pologne doit renoncer alors que le pays est en conflit armé avec la Russie soviétique. Parmi elles, l'Espagne, la Grèce, le Luxembourg, la Tchécoslovaquie, la Yougoslavie et l'Égypte participent pour la première fois.

La Belgique et la France sont exemptées du premier tour qui se déroule à partir du 28 août. D'entrée, la Tchécoslovaquie s'affirme comme une sérieuse prétendante au titre en écrasant la Yougoslavie 7-0. La Suède éparpille la Grèce 9-0. L'Italie élimine l'Égypte 1-0 et l'Espagne crée la sensation en disposant du Danemark, finaliste des deux derniers tournois olympiques, sur le score de 2-0. Mais comme le souligne la FIFA : "C'est l'élimination surprise du Royaume-Uni qui fait les gros titres des journaux. Le double vainqueur en titre est sorti 3-1 par la Norvège au tour préliminaire."

Antwerp 1920 football IOC

Un large public est au rendez-vous pour les quarts de finale qui se déroulent le 29 août, et qui donnent lieu à quatre matches spectaculaires. Les Pays-Bas terrassent la Suède 5-4 après prolongation. La Tchécoslovaquie balaye la Norvège 4-0, la France vient à bout de l'Italie 3-1 et pour son entrée en lice, la Belgique bénéficie d'un triplé de son attaquant vedette Robert Coppée pour éliminer l'Espagne 3-1.

En demi-finales, le 31 août, les joueurs tchèques continuent leur impressionnant parcours en battant la France 4-1, avec trois buts marqués dans le dernier quart d'heure de la partie. Grâce Henri Larnoe (46e), Louis Van Hege (55e) et Mathieu Bragard (85e), les Belges accèdent à la finale en dominant les Pays-Bas 3-0, avant d'être portés en triomphe par un public enthousiaste qui a envahi la pelouse du stade olympique.

Antwerp 1920 football IOC


La Belgique triomphe, mais la finale s'achève dans la confusion

La finale entre la Belgique et la Tchécoslovaquie a lieu le 2 septembre devant plus de 35 000 spectateurs. "Le stade était archi-comble une heure avant le match. Les guichets étaient fermés et un public très nombreux stationnait vainement devant les portes", lit-on dans le compte rendu publié le lendemain dans l'Auto, lequel journal estime que le match s'est déroulé devant 50 000 spectateurs.

Au bout de seulement six minutes de jeu, un tir de Mathieu Bragard est stoppé dans la surface par la main d'un défenseur tchèque. Robert Coppée transforme le penalty pour donner l'avantage à son équipe. Les Belges prennent la partie en mains, et à la demi-heure de jeu, l'attaquant Henri Larnoe double la mise d'une frappe lumineuse. Le compte rendu rédigé par le journaliste de l'Auto présent sur place précise : "Devant un public immense et enthousiaste, la Belgique a gagné la finale du tournoi en battant nettement les Tchèques 2 buts à 0. Le onze belge se montra splendide de bout en bout, triomphant et par la vitesse et par la rapide et lucide conception de son jeu, et par l'efficacité de ses shots imparables. C'est bien la meilleure équipe du tournoi qui a triomphé."

Antwerp 1920 football IOC

Mais le match va s'achever dans la confusion. Peu avant la fin de la première mi-temps, l'arrière gauche tchèque Karel Steiner est expulsé pour avoir "violemment frappé" Robert Coppée. Les coéquipiers de Steiner contestent cette décision, puis quittent le terrain en signe de protestation, alors qu'il est envahi par le public. Dans la foulée, la délégation tchécoslovaque met en cause l'arbitre anglais John Lewis et demande l'annulation du résultat de la finale. La protestation est rejetée, le résultat entériné, et la Tchécoslovaquie est disqualifiée. Le 5 septembre, l'Espagne triomphe 3-1 face aux Pays-Bas dans le match qui attribue finalement les médailles d'argent et de bronze.

Cent ans plus tard, en 2020, la Belgique occupe la première place au classement mondial de la FIFA. Les Diables Rouges ont obtenu le meilleur résultat de leur histoire en Coupe du monde en prenant la troisième place de l'édition 2018 en Russie, avant de remporter dix victoires en dix rencontres lors des éliminatoires du championnat d'Europe UEFA 2020 (reporté à 2021). La Belgique est sur le toit du monde footballistique, mais sa victoire aux Jeux de 1920 reste encore à ce jour son seul titre majeur. 

back to top En