skip to content
Getty Images
Date
26 avr. 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Gymnastique artistique

Les derniers billets de gymnastique attribués lors de l’épreuve test de Rio 2016


Pour 348 concurrents issus de 60 pays, l’épreuve test de gymnastique de Rio 2016, qui a eu lieu du 16 au 22 avril à l’Arena olympique de Rio, constituait une ultime opportunité de décrocher leur sésame pour les prochains Jeux Olympiques d’été.

Ce rassemblement de sept jours a commencé par la qualification de l’Allemagne, des Pays-Bas, de la France et de l’Ukraine pour le concours général par équipes de gymnastique artistique masculine. Marco Nguyen, double médaillé d’argent à Londres 2012, a montré la voie aux Allemands qui ont coiffé un quatuor ukrainien emmené par Oleg Verniaiev, champion du monde 2014 aux barres parallèles. La déception a en revanche déferlé sur la Roumanie, le Canada, l’Espagne et la Belgique dont les espoirs de participer à Rio 2016 se sont évanouis, faute d’une place dans les quatre premiers.

Final gymnastics berths filled at Rio 2016 test event Getty Images

La deuxième journée a fait le bonheur des hôtes brésiliens dans le concours général par équipes de gymnastique artistique féminine. La jeune Flavia Saraiva, 16 ans et triple médaillée aux jeux Olympiques de la Jeunesse de Nanjing 2014, a affiché une forme éblouissante qui lui a permis de signer le meilleur score à la poutre et au sol. Les Brésiliennes seront accompagnées à Rio 2016 par l’Allemagne, la Belgique et la France, alors que la Roumanie, systématiquement présente sur le podium olympique de gymnastique artistique depuis Montréal 1976, a été éliminée à la surprise générale.

Par ailleurs, l’Indienne Dipa Karmakar est devenue la première gymnaste féminine de son pays à se qualifier pour les Jeux, tandis que la Guatémaltèque Ana Sofia Gomez Porras et la Vénézuélienne Jessica Lopez ont également scellé leur place individuelle pour Rio 2016.

Le lendemain, l’Ukrainien Oleg Verniaiev a brillé de mille feux en obtenant trois victoires individuelles dans la compétition masculine. Double médaillé d’or aux Jeux Européens de 2015, Verniaiev a commencé par s’imposer au sol, avant de monter sur la plus haute marche du podium au saut de cheval et aux barres parallèles, sa discipline de prédilection.

Les supporters brésiliens ont eu à nouveau l’occasion d’acclamer l’un des leurs avec la victoire d’Arthur Zanetti aux anneaux, tandis que Flavia Saraiva a entretenu cette bonne dynamique et confirmé sa forme en enlevant le titre féminin au sol. L’Indienne Dipa Karmakar l’a imitée au saut de cheval féminin en devançant l’Ouzbèke Oksana Chusovitina qui, à 40 ans, participera à ses septièmes Jeux Olympiques.

Lors de la quatrième journée, tous les regards ont convergé vers les spécialistes du trampoline. Chez les hommes, le Biélorusse Uladzislau Hancharou a dominé l’épreuve, tout comme la Chinoise Liu Lingling, championne du monde 2014, chez les femmes. Hancharou a nettement devancé le Néo-Zélandais Dylan Schmidt, champion olympique de la jeunesse à Nanjing 2014, et le Portugais Diogo Ganchinho, alors que le Brésilien Rafael Andrade a lui aussi assuré sa place aux Jeux.

En remportant l’épreuve féminine, Liu Lingling a éclipsé sa compatriote Li Dan, championne du monde en titre, pourtant en tête à l’issue du tour de qualification. Mais en commettant une erreur en finale, Li Dan a permis à la Russe Yana Pavlova et à la Biélorusse Tatsiana Piatrenia de passer devant elle et de monter sur le podium.

Les deux derniers jours de la compétition ont été consacrés aux épreuves rythmiques qui ont vu la victoire de la Biélorusse Melitina Staniouta dans le concours général individuel. Déjà qualifiée pour Rio 2016, elle a bénéficié d’une invitation consécutive à sa médaille de bronze lors des championnats du monde de l’an dernier. La Kazakhe Sabina Ashirbayeva et l’Autrichienne Nicol Ruprecht ont complété le podium, tandis que la Brésilienne Natalia Gaudio représentera le pays hôte aux Jeux.

Enfin, l’Allemagne, l’Ouzbékistan et la Grèce ont décroché les trois billets restants pour les groupes rythmiques, l’Allemagne scellant sa victoire grâce à sa performance aux rubans. Ces trois pays seront accompagnés par l’équipe brésilienne qui a terminé cinquième derrière la Finlande, mais dont la place à Rio 2016 était déjà garantie en tant que pays organisateur.

back to top En