skip to content

Les curleurs néo-zélandais loin de chez eux sur la piste

Curling OIS
La petite ville de Naseby en Nouvelle-Zélande peut se vanter d'être le centre de curling le plus isolé de la planète après le succès de quatre amis aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver Lausanne 2020.

Hunter Walker, Zoe Harman, William Becker et Lucy Neilson disputeront la première médaille des Jeux pour la Nouvelle-Zélande jeudi après une série de performances exceptionnelles à l'arena de curling de Champery.

Les amis sont originaires de la région peu peuplée de Maniototo, sur l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Walker et Becker vivent dans la campagne, Harman et Neilson dans une petite ville appelée Ranfurly.

Et à moins de 30 minutes de leur domicile se trouve Naseby, où se trouve la première patinoire intérieure ouverte à l'année de l'hémisphère sud et l'une des trois seules installations de ce type en Nouvelle-Zélande.

"Quelle est la population de Naseby ? Environ 120 personnes quand il y a beaucoup de monde", selon l'entraîneur de l'équipe, Nelson Ede.

Curling OIS

Cette patinoire en particulier, cependant, produit beaucoup de curleurs Kiwis talentueux. Comme l'équipe de Lausanne 2020, tous les représentants du curling néo-zélandais aux JOJ d'hiver de Lillehammer 2016 se sont entraînés à Naseby. De nombreux représentants internationaux de haut niveau vivent dans cette région.

 Pour les athlètes, le curling est une affaire de famille. La plupart d'entre eux ont des parents, des frères et sœurs ou d'autres membres de leur famille qui pratiquent ce sport. Le frère de Neilson, Matthew, a été un athlète des Jeux olympiques de la jeunesse en 2016.

 " Mais vous devriez vraiment demander à Will de vous parler de sa famille ", a suggéré Neilson, 17 ans. "Toute sa famille joue au curling."

 Après quelques encouragements, Becker, 16 ans, reprend l'histoire.

 "Mon arrière-grand-père a été le premier à emmener une équipe de curling néo-zélandaise à l'étranger, mon oncle [Sean Becker] a été l'un des premiers curleurs néo-zélandais à jouer aux Jeux olympiques d'hiver [à Turin en 2006], mon grand-père a aidé à lancer la piste de curling, et tous mes oncles et tantes ont fait du curling à l'étranger.

Curling OIS

 On attribue aux migrants écossais le mérite d'avoir introduit le curling en Nouvelle-Zélande il y a plus d'un siècle, en jouant sur les lacs et les étangs gelés pendant les festivals. Le sport a survécu pour trouver de nouveaux adeptes parmi les membres de l'équipe et leurs pairs.

 "Il n'est pas obligatoire d'être très sportif pour jouer au curling, si vous voyez ce que je veux dire", a déclaré Harman, 15 ans. "Il y a aussi beaucoup de stratégie et de travail d'équipe."

 Walker, 17 ans, le capitaine de l'équipe, a également joué au rugby, un sport plus généralement associé à la Nouvelle-Zélande. "On fait de meilleurs voyages si on joue au curling", dit-il.

 Ayant parcouru plus de 18 500 km jusqu'à Lausanne, l'équipe a certainement tiré le meilleur parti de son expérience des Jeux.

 Après avoir remporté quatre de ses cinq matchs de groupe, la Nouvelle-Zélande a battu l'Allemagne 7-4 en quart de finale pour rejoindre les poids lourds du curling que sont la Norvège, la Russie et le Japon en demi-finale.

 La Nouvelle-Zélande a perdu 8-4 contre le Japon et affrontera maintenant la Russie, qui a été battue 7-2 par la Norvège, jeudi dans le match pour la médaille de bronze.

 Les curleurs participeront également à une épreuve de double mixte à compter du 18 janvier dans ce qui a déjà été des Jeux mémorables.

 " Défiler lors de la cérémonie d'ouverture a été très impressionnant ", a dit Neilson. "Où que nous allions ici, les gens veulent nous parler quand ils voient que nous venons de Nouvelle-Zélande. C'était incroyable."

back to top En