skip to content
IOC/Matt Roberts

Les Coupes du monde de bobsleigh et de skeleton s’achèvent avec l’épreuve test de PyeongChang

Le Letton Martins Dukurs, 32 ans, a remporté pour la huitième fois consécutive la Coupe du monde de skeleton, ce week-end au Centre de glisse Alpensia de PyeongChang. Lors de l’ultime course de la saison, il a coiffé d’un centième de seconde le régional de l’étape Yun Sungbin, favori, pour obtenir le titre avec 39 points d’avance sur le Sud-Coréen.

En novembre 2017, Aleksandr KAS’YANOV de la Fédération de Russie, concourant dans les épreuves masculines du bob à deux hommes et bob à quatre hommes en bobsleigh, dans lesquelles il s'est classé respectivement 4e et 4e, a été disqualifié des XXIIes Jeux Olympiques d'hiver en 2014 à Sotchi par la commission disciplinaire du CIO présidée par M. Oswald. Veuillez noter que cette décision peut faire l'objet d'un recours auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

Alors que Tomass Dukurs, le frère de Martins, a pris la troisième place de la journée, c’est le Russe Alexander Tretiakov qui a terminé troisième du classement général.

« C’était un défi intéressant, a déclaré Martins Dukurs après sa victoire. Certes, ma deuxième descente n’a pas été bonne ni parfaite, mais elle a eu au moins le mérite d’être meilleure que la première. »

Chez les femmes, l’Allemande Jacqueline Lölling a parachevé une saison exceptionnelle en obtenant sa troisième victoire, décrochant ainsi pour la première fois le titre de la Coupe du monde. À moins d’un an de PyeongChang 2018, la championne d’Europe et du monde a établi au passage le premier record de la piste qui servira l’an prochain aux Jeux Olympiques, en signant un temps de 52 s 75. Elena Nikitina (RUS), médaillée de bronze olympique en 2014, a terminé deuxième, son meilleur résultat depuis novembre 2013, alors que la troisième place est revenue, à la surprise générale, à Kimberley Bos (NED), qui a offert à son pays son premier podium en Coupe du monde de skeleton.

© Getty Images

Au classement général, Tina Hermann (GER) a terminé deuxième derrière Jacqueline Lölling tandis que Mirela Rahneva (CAN) a complété le podium.

La piste a plu a de nombreuses participantes, comme la championne olympique en titre Lizzy Yarnold (GBR). « Elle est technique et demande vraiment beaucoup de concentration, a-t-elle indiqué. C’est une piste très sympa. ».

Première Coupe du monde de bobsleigh pour Friedrich, bagarre pour le titre féminin
Francesco Friedrich a remporté sa première Coupe du monde de bob à deux lors de la deuxième journée de compétition à PyeongChang. Associé au freineur Thorsten Margis, l‘Allemand s’est imposé avec 3 dixièmes de secondes d’avance sur la Lettonie, en signant à la fois le record de poussée et le record de la piste qui accueillera les Jeux l’an prochain. Le deuxième bob allemand est monté sur la dernière marche du podium.

Friedrich, quadruple champion du monde, a bouclé sa saison avec 1 545 points. Les Américains Steven Holcomb et Carlo Valdes ont terminé deuxième du classement général, tandis que Won Yunjong et Seo Yungwoo (KOR) ont pris la troisième place.

La dernière épreuve du bobsleigh féminin a été empreinte de suspense et finalement, les Américaines Jamie Greubel Poser (pilote) et Aja Evans (freineuse) ont soufflé le titre à la Canadienne Kallie Humphries en remportant l’ultime course de la saison. La deuxième place est revenue au bob des États-Unis II d’Elana Meyers Taylor et de Lolo Jones qui ont par ailleurs terminé troisièmes de la Coupe du monde alors que les Canadiennes Alysia Riesling et Cynthia Appiah, troisièmes de la course, ont obtenu leur tout premier podium dans une épreuve de Coupe du monde.
© Getty Images
Jamie Greubel Poser et Aja Evans ont terminé la saison avec 14 points d’avance seulement sur Kallie Humphries et Melissa Lotholz qui étaient aux commandes lors des sept précédentes courses.
La Russie enlève la couronne du bob à quatre
La dernière journée de compétition, qui a également servi d’épreuve test pour les Jeux Olympiques de l’an prochain, a permis d’assister à une nouvelle bagarre acharnée pour le titre. Le pilote russe Alexander Kasjanov et son équipe se sont imposés sur la piste sud-coréenne en 1 min 39 s 96, décrochant du même coup le titre. En terminant juste derrière lui en 1 min 40 s 19, Rico Peter (SUI) a pris la deuxième place tant de la course que du classement général, alors que la Lettonie s’est classée troisième de l’épreuve.

L’Américain Steven Holcomb et son équipage ont bouclé pour leur part la saison sur une troisième place générale.
back to top En