skip to content
Getty Images
Date
19 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO

Les coulisses opérationnelles de Rio 2016

Pendant l’ensemble des Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio 2016, le Centre principal des opérations (CPO) est au cœur des JO pour gérer toutes les situations imprévues.

Rassemblant plus de 30 entités du Comité d’organisation, le CPO possède également une structure externe lui permettant d’opérer aux trois niveaux du gouvernement, du CIO et de l’IPC.

Depuis début 2015, le centre suit un cycle de rapports hebdomadaire et a offert un soutien quotidien à chacun des 45 événements test dans l’optique de Rio 2016.

Plusieurs départements travaillent conjointement pour assurer le bon déroulement des JO, et notamment ceux de la gestion de sites, de la santé et sécurité, et de la technologie.

Getty Images

« Le CPO veille à ce que les informations opérationnelles majeures, les problèmes et les décisions bénéficient d’une communication claire et rapide, en interne et en externe », explique un porte-parole de Rio 2016. « En outre, il agit comme un premier niveau de résolution pour les problèmes opérationnels qui ne peuvent pas être résolus au niveau du site ou du poste. »

Le Centre principal des opérations est épaulé par le Centre des opérations technologiques, dont certains services clés sont gérés via le cloud pour la première fois dans une Olympiade.

Le Centre des opérations technologiques supervisera les 144 sites olympiques (dédiés à la compétition ou non) grâce à ses 800 m² de bureaux, avec le soutien du Centre technique des opérations technologiques basé à Barcelone (Espagne) qui supervise les systèmes de résultats des Jeux ainsi que les accréditations.

En outre, les forces de sécurité brésiliennes surveilleront la ville avec l’aide des partenaires internationaux au sein d’un centre de contrôle et de commande, tandis que le gouvernement fédéral supervisera les services sanitaires à partir du Centre intégré des opérations sanitaires conjointes.

Le CPO fonctionne désormais 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, depuis l’arrivée des premiers athlètes et l’ouverture du village olympique le 24 juillet. 

Le centre sera en fonctionnement jusqu’à la fermeture du village paralympique en septembre.

back to top En