skip to content
Date
24 août 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Actu CIO

Les compétitions de gymnastique s’achèvent en apothéose, tandis que Nagornyy et Regini-Moran brillent à nouveau

Le Britannique Giarnni Regini-Moran et le Russe Nikita Nagornyy ont confirmé qu’ils comptaient bien parmi les stars des JOJ de Nanjing 2014 lors de la soirée de clôture des compétitions de gymnastique artistique.


Nagornyy (au centre), Kardos (à gauche) et Regini-Moran (à droite) sur le podium des barres parallèles.

Tandis que les gymnastes Britanniques, Russes et Chinois ont continué à dominer les finales par appareils lors de la deuxième soirée consacrée à ces épreuves, Regini-Moran a continué son festival en prenant l’or au saut de cheval, et le bronze aux barres parallèles et à la barre fixe. Le Britannique avait déjà gagné au sol la veille, et s’était imposé quelques jours plus tôt dans le concours général individuel, l’épreuve reine de la gymnastique artistique.

Nagornyy sera également monté sur cinq podiums, dont trois fois sur la plus haute marche, après avoir remporté deux médailles supplémentaires lors de la soirée de clôture.

Regini-Moran a sonné la charge dès son premier passage au saut de cheval, achevant l’épreuve avec un score gagnant de 14.695. « Je suis si fier que tout mon travail à l’entraînement ait fini par payer » a-t-il expliqué, décrivant la compétition comme « irréelle ».
« Je me battais contre la maladie (une légère grippe), et me retrouver là maintenant est une incroyable réussite ».

Le Chinois Ma Yue, qui habite Nanjing, a remporté l’argent avec 14.616, tandis que Nagornyy, qui a pris le bronze avec 14.383, a suggéré que sa rivalité amicale avec Regini-Moran pourrait devenir un élément régulier des prochaines compétitions.

Les barres parallèles ont à nouveau vu les deux gymnastes se bagarrer pour les meilleures places. Cette fois, c’est Nagornyy qui a remporté l’or avec un score de 14.033, suivi à un souffle par le Hongrois Botond Kardos (14.016)… et  Regini-Moran (14.000).

Nagornyy a admis qu’il n’avait pas abordé les barres parallèles  en pensant à la victoire, décrivant sa performance comme « inattendue ». « Mon job était juste de faire mon truc et de bien le faire pour essayer pour finir dans le top 3, mais je l’ai fait et j’ai gagné. Je ne pensais pas que je serais premier ! » a dit le gymnaste russe, ajoutant qu’il était ravi de sa performance globale.
« Je ne vois rien de négatif dans cette compétition. Ce sont les Jeux Olympiques de la Jeunesse, et tout le pays les regarde ».

L’or à la barre fixe est revenu au Japonais Kenya Yuasa qui a marqué 13.700 points pour devancer de 0.034 le Belge Luka van den Keybus, Regini-Moran s’adjugeant un accessit supplémentaire avec la médaille de bronze sur cet agrès, 0.067 derrière le vainqueur. S’exprimant après avoir reçu sa médaille d’or, Yuasa a reconnu que trouver « l’équilibre entre la difficulté et l’exécution » était un véritable challenge, ajoutant que son « but était de gagner la barre fixe ».

Wang s’impose à la poutre

Dans la compétition féminine, une « très heureuse » Wang Yan (CHN) a effectué un passage propre et plein d’élégance à la poutre pour s’imposer avec un score de 14.633. « C’est un grand pas en avant » a remarqué Wang à propos de sa performance sur un agrès dont elle avait précédemment dit que c’était celui qu’elle appréciait le moins. « A l’échauffement, j’ai fait des erreurs sur mon premier élément, mais en compétition, j’ai réussi à le passer, et ce n’était pas chose facile ». Ses adversaires les plus proches ont été la Brésilienne Flavia Lopes Saraiva avec 14.000, et la Britannique Elissa Downie, qui a pris le bronze avec 13.500.

Lopes Saraiva (au centre), Tutkhalyan (à gauche) et Downie (à droite) sur le podium de l’exercice au sol.

La compétition au sol s’est résumée à une explication entre le Brésil et la Russie, Lopes Saraiva remportant au final sa deuxième médaille de la soirée, cette fois en or, avec un score de 13.766.
Ses mouvements parfaitement exécutés ont enthousiasmé le public, qui a tapé dans ses mains en rythme avec la musique, la Brésilienne reconnaissant que cela l’avait considérablement aidée.
« Le soutien du public m’a donné la force, spécialement les Brésiliens présents dans les gradins ! Je ne me suis pas focalisée sur les performances des autres, je me suis juste concentrée sur mon passage ».

La Russe Seda Tutkhalyan a pris l’argent avec un score de 13.733, pour remporter sa troisième médaille des JOJ de Nanjing, tandis que Downie a fini en bronze, ajoutant pour sa part une qua-trième médaille à sa collection.

back to top En