skip to content
134th IOC Session - Gunilla Lindberg presenting the PyeongChang 2018 report IOC/Greg Marin
Date
25 juin 2019
Tags
Actualités Olympiques, Actualités du CIO
Actualités du CIO

Les comités d’organisation en bonne voie pour accueillir des Jeux réussis

À la suite du rapport final soulignant les succès des récents Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, les comités d’organisation des Jeux de Tokyo 2020, Beijing 2022 et Paris 2024 ont présenté à la 134e Session du CIO les progrès accomplis à ce jour en ce qui concerne les préparatifs des prochaines éditions des Jeux. 

PyeongChang 2018

Le rapport final des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 a été présenté par Gunilla Lindberg, présidente de la commission de coordination, qui a confirmé que ces "Jeux de nouveaux horizons" ont été un grand succès et qu’ils ont donné une nouvelle dimension aux Jeux Olympiques d’hiver. Un film sur ces Jeux a permis de rappeler ces succès, notamment les performances sportives incroyables, la portée mondiale sans précédent et l’unité historique de la péninsule coréenne grâce à une équipe coréenne unifiée concourant pour la première fois aux Jeux Olympiques. Ces Jeux ont également été marqués par de nombreuses premières : six nouvelles épreuves spectaculaires, un nombre record d’athlètes (plus de 2 800), la proportion la plus élevée d’athlètes féminines (41,3%) et six nouveaux CNO concourant pour la première fois. Grâce aux réformes préconisées par l’Agenda olympique 2020 et la nouvelle norme, les Jeux ont dégagé un excédent de USD 55 millions et le CIO a investi sa part de l’excédent financier dans la nouvelle Fondation pour l’héritage des Jeux de PyeongChang 2018. De nouvelles perspectives s’offrent à la Corée.

Tokyo 2020

Avec l’arrivée au trône du nouvel empereur le 1er mai dernier, le Japon a entamé la première année de l’ère impériale de Reiwa. D’après Toshiro Muto, directeur général du comité d’organisation de Tokyo 2020, cette nouvelle ère promet d’être dorée pour le sport avec la tenue successive de la Coupe du monde de rugby en 2019, des Jeux Olympiques en 2020 et des Jeux mondiaux des maîtres en 2021. Selon le président de la commission de coordination de Tokyo 2020, John Coates, les organisateurs des Jeux sont en bonne voie puisqu’ils continuent de franchir les étapes clés. L’équipe de Tokyo a souligné les progrès accomplis en annonçant que quatre nouveaux sites étaient achevés : la Musashino Forest Sport Plaza, le stand de tir à l’arc du parc de Yumenoshima, le Sea Forest Waterway ainsi que le centre de slalom en canoë à Kasai. Les cinq autres sites seront achevés d’ici à février prochain. Tokyo 2020 commencera également à organiser cet été les 54 épreuves tests qui doivent avoir lieu durant les 12 prochains mois, ainsi que les tests des transports et les mesures pour lutter contre la chaleur.

134th IOC Session - Tokyo 2020 delegation Tokyo 2020 (IOC/Greg Martin)

L’enthousiasme est grandissant dans tout le Japon, avec 7,5 millions de personnes qui se sont inscrites pour obtenir une carte d’identité Tokyo 2020 leur permettant de demander des billets, 200 000 personnes inscrites pour devenir volontaires, 75 entreprises désormais partenaires des Jeux de Tokyo et la présentation de l’itinéraire du relais de la flamme olympique qui prévoit de passer par les 47 préfectures du Japon. Enfin, Tokyo se préoccupe également de l’héritage de ses Jeux et a lancé à cet égard de nombreuses initiatives en matière de durabilité, dont l’utilisation de "mines" urbaines pour récolter le métal qui servira à fabriquer les médailles, la mise à disposition gratuite de bois pour la place du village olympique, l’utilisation de plastique recyclé pour les podiums des vainqueurs et, pour les torches olympiques, de l’aluminium recyclé provenant des unités résidentielles préfabriquées utilisées suite au grand séisme qui a frappé l'Est du Japon. Par ailleurs, des matériaux recyclés à partir de bouteilles PET sont utilisés pour confectionner les uniformes des relayeurs.

134th IOC Session - Beijing 2022 delegation Beijing 2022 (IOC/Greg Martin)
Beijing 2022

Le comité d'organisation de Beijing 2022 a présenté un rapport très positif mettant en avant les grandes avancées faites pour les prochains Jeux Olympiques d'hiver. Tous les sites de compétition seront achevés d'ici à 2020, et les plans d'action relatifs aux 15 épreuves tests sont en bonne voie,  notamment pour la première épreuve test qui aura lieu au Centre national de ski alpin en février prochain. Beijing 2022 bénéficie également des réformes de l'Agenda olympique 2020 et de la nouvelle norme, et le comité d'organisation entend livrer des Jeux économiques, intelligents et verts. L'annonce de la création de son comité de coordination de l'héritage témoigne de l'importance des plans d'utilisation post-olympique pour le comité d'organisation. Des plans sont déjà dressés pour chaque nouvelle installation olympique, tandis que l'héritage de Beijing 2008 sera bien-sûr mis à profit. Les Jeux de 2022 continuent d'inspirer des millions de Chinois et de les inciter à pratiquer des sports d'hiver, ce conformément à l'objectif affiché d'amener 300 millions de Chinois à bouger et à se mettre aux sports d'hiver. Le récent événement marquant les 1000 jours avant les Jeux a permis d'éveiller l'intérêt du grand public en Chine, et le partenariat avec 1024 établissements scolaires du pays de promouvoir les sports d'hiver et les valeurs olympiques auprès des jeunes. 

 Paris 2024 (IOC/Greg Martin)
Paris 2024

Le président du comité d'organisation de Paris 2024, Tony Estanguet, et le directeur général, Étienne Thobois, ont commencé leur rapport d'avancement à la Session du CIO par une présentation sur la vision de Paris 2024 sur le thème :  “le sport change la vie”. Les organisateurs de Paris 2024 ont  expliqué comment cette vision façonnait leur plan pour les Jeux sur bien des aspects, depuis la volonté d'organiser des événements de masse aux Jeux Olympiques ou de créer un village olympique et paralympique novateur et durable jusqu'à la création du label Terre de Jeux 2024 qui vise à fédérer les organisations sportives françaises autour des valeurs olympiques. Pour les Jeux de Paris 2024, seuls deux sites de compétition ainsi que le village olympique et paralympique doivent être construits, et le comité d'organisation a également rapporté que les plans pour la livraison de ces installations avançaient comme prévu.

back to top En