skip to content
Date
07 juil. 2011
Tags
Sotchi 2014 , Rio 2016 , Actu CIO

Les COJO présentent leurs rapports à la Session du CIO


Suite à l'élection de PyeongChang en tant que ville hôte des Jeux Olympiques d'hiver de 2018 hier soir, les futures villes hôtes des Jeux, à savoir Londres, Sotchi et Rio, ont présenté leurs rapports à la 123e Session du CIO à Durban.

Londres 2012

Ainsi que l'a déclaré le président du LOCOG, Sebastian Coe, les préparatifs pour les Jeux de la XXXe Olympiade sont "très bien partis" alors qu'il ne reste qu'un an avant la cérémonie d'ouverture. Ce sentiment est partagé par le président de la commission de coordination de Londres 2012, Denis Oswald. La construction des sites est en effet achevée à 88 pour cent, ce qui permet aux organisateurs de lancer leur programme de tests baptisé "London prepares" dans les meilleures conditions possibles. Londres est donc littéralement en train de prendre vie avec la préparation de ces épreuves tests. 

Alors que le LOCOG entre dans la phase de mise à disposition des services, l'accent continue d'être placé sur la création d'un fan-club des Jeux. Le LOCOG entend atteindre cet objectif par le biais de diverses initiatives, notamment le lancement très réussi de la vente des billets (23 sports n'ont d'ores et déjà plus de billets disponibles pour la deuxième phase de vente) ainsi que l'annonce du parcours de la flamme et du concept de la flamme olympique. La formation de 70 000 volontaires a également commencé ainsi que la sélection des relayeurs via un certain nombre de systèmes de désignations, qui permettent de recruter des personnes qui ont des histoires passionnantes à raconter.

Le ministre britannique des Sports, Hugh Robertson, a réaffirmé que les Jeux Olympiques de 2012 à Londres bénéficiaient du soutien inconditionnel du gouvernement. Les promesses, notamment sur le plan financier, ont été tenues et un sous-comité de coordination olympique spécial a été mis sur pied pour veiller à offrir les meilleurs Jeux possibles.

Sotchi 2014

Les Jeux Olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi sont une source d'inspiration et mobilisent l'ensemble du peuple russe. Tel était le message délivré par le président-directeur général du comité d'organisation de Sotchi 2014, Dmitry Chernychenko, et le vice-premier ministre russe, Aleksander Zhukov.

M. Chernychenko a insisté sur le fait que les activités de mobilisation sociale telles que l'élection des mascottes de Sotchi 2014, les festivités organisées autour des 1 000 jours avant l'ouverture des Jeux et l'inauguration des 26 centres de recrutement des volontaires dans les universités de Russie, ont permis de diffuser les valeurs et le message olympiques aux quatre coins du pays. Selon Aleksander Zhukov, le projet de Sotchi est un modèle, avec des innovations telles que des constructions écologiques et des directives relatives à l'accessibilité mises en place pour les Jeux et dont la promotion est assurée à travers tout le pays.

Le sport reste toutefois au cœur du projet olympique russe. Le président de la commission de coordination du CIO, Jean-Claude Killy, l'a en effet résumé ainsi : "Sotchi a parfaitement compris : le sport est au cœur de projet, il est le cœur même du projet." Sotchi, en plus d'avoir admis 12 nouvelles disciplines au programme sportif de son édition des Jeux, accueillera 76 manifestations sportives d'ici à 2014. Vingt-neuf d'entre elles seront des compétitions internationales, ce qui permettra aux organisateurs de tester et peaufiner l'ensemble de leurs opérations pour veiller à ce que les meilleurs athlètes du monde puissent concourir dans des conditions optimales à Sotchi en 2014.

Rio 2016

De grands progrès ont été accomplis à Rio de Janeiro, ville hôte des Jeux Olympiques en 2016. Le président du comité d'organisation brésilien, Carlos Nuzman, a fait remarquer que la phase de fondation était à présent terminée et les piliers stratégiques adoptés. Tout est mis en œuvre pour soutenir la déclaration de  principe de Rio 2016, à savoir "offrir d'excellents Jeux avec des festivités mémorables qui assureront la promotion de l'image du Brésil à travers le monde".

Ces piliers stratégiques sont les suivants : l'excellence du point de vue technique, l'esprit et la beauté de la ville, lesquels offriront des festivités mémorables, la promotion du Brésil dans le monde, l'ébauche d'une transformation durable par le sport, le développement social et urbain et enfin le soutien à l'essor des Mouvements olympique et paralympique.

Le comité d'organisation est actuellement composé de 150 personnes. Ce chiffre devrait atteindre 260 personnes d'ici la fin de cette année. La présidente de la commission de coordination de Rio 2016, Nawal El Moutawakel, a fait part de sa satisfaction quant à la qualité de l'équipe en place. L'équipe des cadres supérieurs s'est quant à elle vu renforcer par la nomination de Leonardo Gryner au poste de président-directeur général, tandis que Marcio Fortes a été nommé responsable de l'Autorité publique olympique. 

Les partenariats commerciaux nationaux conclus dans les domaines des services financiers et des assurances ainsi que dans le secteur des télécommunications sont autant de signes de la force du projet olympique de Rio 2016. La construction des infrastructures s'accélère également, avec la pose de la première pierre du village olympique et le début officiel des travaux prévu pour le mois d'octobre. S'agissant du lancement de la construction du Parc olympique, il est programmé pour début 2012, tandis que la rénovation du Sambadrome et du stade Maracaña a d'ores et déjà commencé. Tous les travaux sont entrepris selon des critères de durabilité, témoignant ainsi de la volonté de la ville en termes d'environnement, volonté qui avait été largement mise en avant lors de la candidature.  

back to top En